Se jeter à l’eau

Cote des basques
   Je recopie par ici quelques posts Facebook sur mes vacances…
   Ça a l’air sympa d’après la photo, ciel bleu, mer calme, mais l’eau est glacée !
   Pour me jeter à l’eau, il faudrait que je sois motivée par toute une bande d’amis, on se poursuivrait en s’aspergeant, et plouf, je me retrouverais le nez dans l’eau avant d’avoir eu le temps de dire ouf…
    Sinon, en étant très amoureuse peut-être, et en serrant fort la main de mon chéri, je pourrais pénétrer dans l’eau en gloussant, réchauffée par l’amour réciproque qui me ferait oublier la fraîcheur de l’ocean….
    Ou encore, si j’étais soumise, tenue fermement en main par un Maître joueur et un brin sadique… Il me ferait goûter la morsure de l’eau glacée sur ma peau tiède, centimètre après centimètre. Il me demanderait de plonger la tête sous l’eau, pour lui offrir une fellation salée, et je boirais la tasse…
   Mais plus irrésistible qu’un amoureux transi, qu’un Maître taquin et charismatique, qu’une bande de potes rieurs, il y a cet appel plein de joie et d’espoir : « maman, tu viens ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos de l’auteur

Blogueuse