Le boudoir des dames, retour sur une soirée littéraire érotique

    Mercredi 28 octobre, Flore Cherry invitait la Collection Paulette, maison d’édition de livres numériques érotiques, à ses écrits polissons.
  Je participais à plusieurs titres à cette soirée, en tant qu’auteur et directrice d’ouvrages collectifs, comme Désirs d’évasions, paru cet été. Et pour jouer aussi ! (j’ai failli écrire Jouir 😉 )
   De nombreux auteurs de la maison ont répondu présent : Viviane Faure, Alexandrine d’Aumale, Jaine, Julie-Anne de Sée, Vagant, Miss Kat
  Toute l’équipe Paulette s’est réunie pour l’occasion, une première car nous habitons les 4 coins de la France : Anita Berchenko et Aline Tosca (les éditrices) ; Julie Derussy, Stéphie et moi (les directrices d’ouvrages)
  D’autres auteurs sont venus aussi : Eve de Candaulie, Anthony Sitruk, Aude Dite Orium… ; des blogueurs : Comme une image
  (je ne savais plus où donner de la tête… ! Pardon à ceux que j’oublie, le vin blanc, l’émotion…)
 
 Voici un petit album photo souvenir de cette soirée, avec, dans l’ordre d’apparition sur les photos : Julie Derussy, Stéphie; Miss Kat, Jaine, Julie-Anne de Sée… et moi aussi (j’ai eu du mal à choisir parmi les photos de Daniel Nguyen, alors j’en ai mis plein…)

12188161_1655634981358632_3858724670506209574_o
12185066_885293734885267_3104371533844950269_o
12184248_885295088218465_6689931732286971765_o

  Le jeu d’écriture : 
  Les auteurs de la collection Paulette font l’objet des pires rumeurs. Voici ce qui se dit à mon propos : « On dit de toi que tu écris sur les fesses de tes amants, n’hésitant pas à les piquer de ton stylo s’ils s’agitent »
  Les participants ont dû inventer une plaidoirie visant à démonter ces fausses rumeurs, mais finalement, le remède s’est avéré pire que le mal, puisque nous étions accablées de maux encore plus terribles… jugez plutôt avec ces deux textes qu’on a eu la gentillesse de m’envoyer :
  « La rumeur selon laquelle Clarissa écrirait sur les fesses de ses amants, n’hésitant pas à les piquer de son stylo est infondée. J’ai eu un témoignage d’un de ses amants qui n’a pas du tout la même histoire. Ce n’est pas d’un stylo qu’elle l’a piqué mais avec plutôt avec des orties et, sous pretexte de soulager la douleur par une caresse, celle-ci s’est vite transformée en fessée. La rougeur du postérieur de notre témoin a duré un moment. Un autre de ses amants m’a montré ses fesses qu’elle a tatouées de façon indélébile avec son prénom accompagné d’un diablotin muni de cornes et d’une queue fourchue. » Jean-Luc

 ***

9 commentaires

  1. Ed a écrit :

    Piquer les fesses d’un amant avec son stylo … Quelle idée alors que celui ci espère la morsure … Ou le baiser …
    Ed

  2. Viviane a écrit :

    Sympa le compte-rendu, merci !
    Y a des auteurs, je ne savais même pas que c’était eux… MissKat, par exemple, je l’ai loupée.

  3. Stephie a écrit :

    C’était trop chouette de se rencontrer tous

  4. Clarissa a écrit :

    Voilà de très belles suggestions que je vais m’empresser de tester Il ne me manque plus que des volontaires… !

    1. Clarissa a écrit :

      Viviane, je ne vois qu’une solution : revenir nous voir ! c’était super de se rencontrer, de mettre un visage derrière tes écrits ! Miss Kat est arrivée très tard, après ton départ je crois, en vraie star

    2. Stephie a écrit :

      Miss Kat a été là toute la soirée o_O

      1. Miss Kat a écrit :

        Viviane, non seulement j’étais là, mais je crois bien qu’on s’est parlées ! (la plaidoirie, c’était toi, non ?) Bref, je suis d’accord avec Clarissa, il faut revenir !

        1. Viviane a écrit :

          Ah on s’est peut-être bien parlé mais je savais pas que c’était toi. Mais je suis d’accord pour refaire un truc dans le genre la prochaine fois que je suis dans le coin !

          1. Clarissa a écrit :

            J’ai adoré ! J’espère qu’il y aura d’autres occasions… !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *