La règle de trois, de Chloé Saffy

la-regle-de-trois

   La règle de trois vient de paraître aux Editions de La Musardine, c’est le quatrième roman de Chloé Saffy. (J’avais beaucoup aimé Soaring blue, qui se passe dans la ville de mon enfance, et je vais bientôt découvrir bientôt A fleur de chair)
   Je voulais le garder pour l’été, le lire à la plage, en terrasse, avant un cornet de glace… Je devinais une lecture idéale pour des vacances au soleil !
Mais je n’ai pas résisté à l’envie de l’ouvrir, trop curieuse, et de le commencer. Juste une page pour voir.
   Je ne l’ai plus lâché et l’ai terminé dans la foulée, en quelques fins de soirées.
   – ce plaisir de lire au lit quand tout le monde dort déjà, en s’immergeant complètement dans l’histoire ! (Seul souci, j’avais du mal à éteindre).

   Ophélie et Livia viennent d’être lâchées par leur colocataire. Elles doivent trouver en urgence une nouvelle colocataire afin de pouvoir garder leur bel appartement. Pressées par le temps, elles acceptent finalement la candidature d’un garçon, Milo. Discret et travaillant essentiellement la nuit, sa présence ne devrait pas les gêner. Mais peu à peu, le trouble s’installe, des dérapages se produisent, des liens se tissent…
   L’histoire est racontée du point de vue d’Ophélie, très amie et complice avec Livia. Il faut dire que Livia se révèle la coloc’ idéale – cigarette incluse 😉 – : facile à vivre, pleine d’humour et de joie de vivre, aussi libre qu’Ophélie, tout en dédramatisant si besoin et rassurant son amie plus sensible…. Milo, lui, dégage un charme magnétique, sensuel. Souvent discret et le sourire en coin, désinvolte, il attise les convoitises et ravive certaines envies (il y a des garçons comme ça, ils n’ont pas besoin de faire le moindre effort, il leur suffit « d’être » et d’apparaître, et nous succombons ^^)
   Un trio particulièrement attachant ! Ils ont en commun leur goût pour la musique, la fête, les jeux sensuels…  J’ai adoré vivre avec eux, profiter de soirées mémorables, de concerts incroyables, et les retrouver ensuite dans l’intimité, complices et proches…
   Cela m’a donné terriblement envie de vivre en coloc, si possible avec Ophélie, Livia et Milo, car je partage la même gourmandise pour tous les plaisirs de la vie !  
   Ils m’ont donné également envie d’aller à des festivals, de boire et discuter avec des amis des nuits entière, jusqu’à d’irrémédiables dérapages, et ce n’est pas grave, envie aussi de… – vous saurez quand vous lirez le roman, vous partagerez les mêmes envies 😉.
   Je referme le livre et les personnages me manquent déjà ! Ils étaient devenus comme des amis, à force de partager leurs aventures, leurs joies et leurs peines.

   Chloé Saffy décrit particulièrement bien le monde de la fête, j’ai vibré à chaque phrase, sentant la pulsation de la musique, percevant la moiteur des corps et l’électricité dans l’air.
   Les scènes érotiques sont joyeuses, pleine d’énergie. Le désir des personnages est palpable, puissant, et les entraîne, c’est plus fort qu’eux, même si le moment n’est pas toujours bien choisi. J’adore ce désir plus fort que tout ! Un désir contagieux ; l’auteure réussit à nous faire ressentir ce puissant moteur de vie qui nous enflamme régulièrement. 
   En filigramme, de nombreuses questions autour du polyamour et de la vie à trois sont abordées. Ophélie, Livia et Milo vivent cette expérience de façon naturelle, fluide, le plus souvent. Il peuvent donner des idées à ceux et celles qui souhaitent se lancer et hésitent (souvent, on se « prend trop la tête », et si on laissait les choses se faire toutes seules, au gré des envies des unes et des autres ?)

   Le roman est truffé de références musicales, je voulais en noter au fur et à mesure, mais sans parvenir à m’arracher de ma lecture pour prendre un carnet et un crayon. Je me disais, tant pis, je feuillèterai plus tard le livre en quête des références en italique.
   Mais en dernière page, chouette, j’apprends qu’une liste Spotifiy existe ! Bon, je suis sur Deezer, mais je suis contente de pouvoir réentendre toutes ses références.

   En conclusion, un roman gourmand qui se déguste et se savoure, avec des personnages animés de toutes sortes d’appétits et qui croquent la vie à belles dents – et des gâteaux aussi. Parfait pour l’été et les vacances qui s’annoncent !
   On en ressort boostée à fond et pleine d’énergie nous aussi ! Là j’hésite entre filer en soirée ou au café du coin, pour lier connaissance avec mon prochain ^^
    Un mot enfin sur la couverture acidulée et tendre, bien dans l’esprit de l’histoire.
 
   Un grand merci à La Musardine et Chloé Saffy pour cette lecture !

   Le résumé de l’éditeur

   Contraintes de remplacer leur colocataire en catastrophe, Ophélie et Livia contreviennent à leur règle de ne jamais avoir de garçon dans la coloc. Désinvolte et séduisant, Milo introduit dès lors la tentation dans leur appartement. Entre Livia, la bibliothécaire gothique, Ophélie, la serveuse obsédée par les années 80 et Milo, l’ingénieur du son monteur de podcasts, se noue une complicité impudique qui dépasse de loin la routine de la vie à plusieurs… Et si l’histoire s’aventurait bien au-delà du partage des tâches et du loyer ? Comédie amoureuse et érotique, La Règle de trois est une ode à la liberté des corps et des cœurs. Un roman pop et explicite où la question de l’engagement, qu’il soit amical, sexuel ou amoureux, est abordé sous un angle résolument moderne et joyeux.

   Pour vous le procurer :  

   À La librairie La Musardine : 122 rue du Chemin Vert, 75011 Paris
   Sur commande dans toutes les librairies

   En ligne : sur le site de La Musardine, Amazon, etc.

4 commentaires

  1. Fattorius a écrit :

    Si vous le permettez, je vous le partage ici: http://fattorius.blogspot.com/2023/06/lextreme-en-dix-rencontres.html Bon week-end à vous!

    1. Clarissa a écrit :

      Oui, bien sûr ! Merci

  2. Clarissa a écrit :

    Merci ! Je suis contente de vous avoir donné envie de lire ce nouveau roman qui ma beaucoup plu, avec son ton léger et sa joie de vivre ! Je m’apprête à commencer « A fleur de chair », après une pause thriller, et votre retour m’intrigue…

  3. Fattorius a écrit :

    Bonjour! J’avais vu cette publication… et votre chronique m’allèche. Sans compter que j’ai terminé « A fleur de chair » dernièrement; après avoir été un peu désarçonné au début, je l’ai trouvé vraiment captivant. Bonne découverte et bonne lecture à vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos de l’auteur

Blogueuse