Histoire de la bergère, de Léo Barthe

  De la difficulté de lire de la littérature érotique…

Je ne remercie pas Les Editions Musardine pour le dernier livre que j’ai reçu en Service Presse ^^, un livre tellement excitant que j’ai un mal fou à le lire ! (et pourtant je suis plutôt une habituée de ce type de lectures…)

    J’ai tenté de le lire dans le train, puis calée dans le canapé du salon… mais à chaque fois, je dois m’interrompre au bout de quelques instants tant c’est diaboliquement excitant ! Je ne vois qu’une solution, le lire la nuit, sous la couette, en cachette, comme quand j’étais ado… ou alors attendre la fin des vacances pour jouir de quelques moments de solitude
    De l’érotisme joyeux, bucolique, champêtre, et waou, ça va loin ! Mais tout s’enchaîne naturellement, si je puis dire.
   (car évidemment, je n’ai pas pu m’empêcher de feuilleter frénétiquement le livre, à la recherche des passages les plus épicés !  )
    PS : chronique détaillée à venir, si j’y arrive ^^
   Livre disponible sur le site de la Musardine et à la librairie du même nom, et sur toutes les boutiques en ligne.

2 commentaires

  1. Clarissa a écrit :

    Oui, il est assez difficile à cerner, on comprend sa timidité, son goût pour la solitude, il fuit ses semblables… On a du mal aussi à dater l’époque où l’histoire se déroule au début…

  2. Comme une image a écrit :

    C’est un livre assez mystérieux, à l’ambiance trouble. On ne comprend pas très bien comment « fonctionne » le personnage central, mais on se laisse emporter dans cet érotisme cru, « brut » comme l’art du même nom.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *