Un vendredi bdsm

Les goûters du divin marquis
    Vendredi dernier, j’ai choisi de cumuler les plaisirs, et participé à deux évènements bdsm : l’un sage, et l’autre moins…

    Les Goûters du divin marquis
    Ce n’était pas prévu, je ne pensais pas pouvoir y aller, mais à la dernière minute, je me retrouve libre, et je ne résiste pas, un peu confuse de venir comme ça, à l’improviste, sans en avoir informé l’organisatrice !
    Ness Harper m’accueille avec un sourire désarmant qui me fait chaud au cœur et me rassure tout de suite. Je goûte le plaisir de retrouver des amis, de bavarder en mangeant des gâteaux et des mandarines, perchée sur les tabourets du bar, ou confortablement installée sur les banquettes.C’est encore le début de l’après-midi, c’est le temps des échanges, pendant que l’ambiance monte peu à peu.
    Je m’adonne à mes péchés mignons, je profite de massages de pieds tout en bavardant et sirotant un soft (what Else !). Je commence à avoir envie de bouger, je suis curieuse de voir ce qui se passe dans les étages, dans le donjon. Je pioche une cravache dans la malle aux trésors et pars à la découverte des séances en cours. – On nous met à disposition toute une collection de martinets, fouets… pas besoin de se promener dans le métro avec la cravache qui dépasse du sac et intrigue les voyageurs. Mais je portais mon collier de cuir, bien visible autour de mon cou, il m’a valu quelques regards curieux à l’aller.
    Dans le donjon, j’admire un maître jouant du martinet sur les fesses d’une soumise. Je suis tout près d’eux, je lis tous les ressentis sur le visage de la jeune femme, c’est très troublant ! Une dominatrice accroche un soumis à la Croix de St André, elle le fouette lentement avec son martinet, en prenant tout son temps ; il ne bronche pas. Ils sont très beaux à regarder.
   Je m’arrache à ce spectacle qui me donne envie de passer à l’action moi aussi. Ness me présente un nouveau venu, – J’aime beaucoup cela aux goûters, Ness nous met en contact les uns avec les autres, elle commence à bien nous connaître, ce sont toujours de bonnes surprises ! J’aime bien les débutants, ils viennent candides, les yeux grands ouverts, un peu anxieux, pas toujours avec le bon dress code, mais on leur pardonne pour cette fois.
    Ce petit nouveau fréquente l’univers bdsm pour la première fois, mais il a déjà des fantasmes très intenses. Nous nous découvrons des affinités littéraires, il écrit lui aussi. Il me masse les pieds tandis que je promène ma cravache sur ses épaules, ses bras… un petit rappel à l’ordre, il doit se concentrer sur ce qu’il fait, car il est si bavard, si désireux de me parler qu’il en oublie de s’occuper de moi, et mes pieds restent délaissés ! Je lui propose de tester quelques pratiques bdsm, le martinet, la fessée, et l’entraîne à l’étage. J’y prends goût et je m’exerce avec entrain !
   Un soumis nous regarde, légèrement en retrait, très grand, l’air intimidé. Je lui fais signe de s’approcher, il se met à mes pieds, s’en occupe très agréablement pendant que je caresse ses épaules de ma cravache. Je finis par me tourner entièrement vers lui et m’apprête à le combler de petites tortures et de sévices variés au gré de mon imagination, lui demander mille choses jusqu’à l’étourdir… Il semble assez endurant et je m’amuse bien !
    Le temps file à la vitesse de l’éclair, j’ai envie de passer à l’apéro PariS-M et je me sauve à regret…
    Les Goûters du divin marquis se déroulent tous les vendredis, de 15h à 20h30, au Chateau des Lys.
    Surtout, ne pas rater le prochain rendez-vous, demain, vendredi 14 décembre, consacré au Pony play.

    Le site des Goûters
    La page FB des Goûters

Paris-m    L’apé-rencontre PariS-M
   Il se déroule tous les mois dans un café parisien et rassemble des amateurs de bdsm, partageant les mêmes goûts et la même curiosité pour les pratiques variées, les soirées fétish.
   Des jeux sont organisés pour lancer la soirée, avant de discuter librement de tout, de faire connaissance ; les nouveaux sont particulièrement bien accueillis. Cette fois, à l’approche de Noël, des cadeaux sont tirés au sort, je reçois… un plug ! Voyons, voyons, que vais-je faire de lui ?
   Je retrouve avec plaisir de nombreux amis, on ne s’est pas vus depuis longtemps, je suis ravie de les revoir ! Je tombe aussi sur des amis avec qui je suis en lien sur Facebook, sans avoir jamais vu leur visage. C’est vraiment amusant de se voir enfin dans la « vraie vie ».
    Il y a également des amis que je ne croise qu’en soirée, on se salue, sans jamais vraiment se parler parfois, et là, on se voit pour la première fois « en civil » (enfin, presque, ma robe fetish des Goûters du divin marquis dépasse de ma robe sage !). J’apprécie de prendre enfin le temps d’échanger, en comprenant ce que l’on me dit sans une musique tonitruante dans mes oreilles (même si j’adore la musique !). Quelques uns me parlent de mon blog, me disent qu’ils me suivent, l’un d’eux est même allé à la Wasteland car j’en avais parlé dans un billet ! Je suis ravie, j’avoue, car j’ai souvent l’impression de publier mes billets comme on envoie une bouteille à la mer, et cela me fait plaisir d’apprendre que certains «passent à l’acte» après m’avoir lue !
    Je m’attarde à une table avec des amis au delà du raisonnable, on discute soirées, clubs, fêtes… Je me promets de revenir : « L’Apé-Rencontre », c’est chaque premier vendredi du mois.
    Il y a aussi « Le Dîner Débat », plus formel, autour d’un thème. J’avais participé au dîner sur le thème du « regard » : les jeux de regards entre entre un dominant/dominatrice et son/sa soumis.e, le regard des spectateurs qui ajoute une touche d’humiliation ou excite au contraire, le regard de l’entourage qui ne comprend pas, juge… C’était passionnant !

    Le site de PariS-M
    La page Facebook de PariS-M

11 commentaires

  1. Jeanhpf a écrit :

    Bonsoir
    J’étais à ce munch quel dommage de ne pas vous avoir salué
    J’adore vos textes et couche par écrit mes belles rencontres bdsm
    J’aimerais tellement être à vos pieds
    Baisers respectueux si vous les tolérez où vous les exigez
    Jeanhpf

    1. Clarissa a écrit :

      Je découvre votre commentaire un peu tardivement ! Merci pour ce retour qui me fait très plaisir !

  2. Leo a écrit :

    J »adore vos récits de soirées BDSM, et je me demande bien pourquoi : ce n’est pas du tout mon truc ! une curiosité inconsciente et inavouée sans doute, ou plutôt votre style, votre fraîcheur, votre classe !

  3. Valet de pieds a écrit :

    Bonjour,
    J’ai franchi le pas il y a deux mois en participant à mon tout premier goûter, et je n’ai pas eu à le regretter, j’ai pris un plaisir intense et attentionné à servir les maitresses présentes.
    A la lecture de votre récit, je suis déçu de ne pas avoir pu participer aux goûters où vous étiez présente. Je ne doute pas que les soumis ayant eu la chance d’être à vos pieds vous ont permis de passer un bon moment, et ont eux-mêmes pris du plaisir à vous servir.
    Nos routes auront peut-être un jour l’occasion de se croiser aux goûters. Et si les massages de pieds sont votre péché mignon, je serai ravi d’en prendre soin et de me montrer attentionné à votre égard…
    En vous souhaitant une agréable journée.
    Valet de pieds

  4. Clarissa a écrit :

    Je ne veux pas te « servir » à quoi que ce soit, mais toi tu pourrais me servir qui sait

    1. Le Matou Liberti a écrit :

      MDR… Je te servirais de chevalier…

      1. Clarissa a écrit :

        Voilà qui est bien mieux

        1. Clarissa a écrit :

          Oui, j’ai vraiment passé un excellent moment, et j’espère qu’il était partagé ! Je serai ravie de profiter de votre massage ! A bientôt peut-être….

          1. Valet de pieds a écrit :

            Si vos envies et vos disponibilités vous amènent au goûter du 28 décembre, alors je serai comblé de vous faire profiter d’un massage…

          2. Clarissa a écrit :

            Merci Léo ! Vous savez, moi aussi je pensais que je n’aimerais pas l’univers bdsm avant d’y goûter, aimant surtout la douceur, mais finalement, c’est un monde tellement riche, avec une telle variété de pratiques, que nous pouvons tous y trouver notre bonheur !

  5. Le Matou Liberti a écrit :

    je serais sur Paris, je te demanderais de me servir de guide pour découvrir cet univers dont j’entends parler et que je ne connais pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos de l’auteur

Blogueuse