Tu as le sexe d’un ange, de Yannis Z.

Tu-as-le-sexe-dun-ange-800

    « Tu as le sexe d’un ange » de Yannis Z. vient de paraître aux éditions Artalys. Le titre a attiré ma curiosité, j’avoue !

    Je me suis bien amusée toute la première partie. Un tout jeune homme nous raconte ses premiers émois sexuels. En compagnie de ses amis, il se rend sur les plages libertines du Cap d’Agde pour observer des couples en action. Le narrateur est romantique, sensible, alors que ses amis sont très lourds. Il supporte mal leurs commentaires et leur comportement, même si ces étudiants gauches et maladroits cachent en fait leur timidité derrière des propos machistes. Leurs réactions sont drôles, on se retrouve plongé dans cette ambiance masculine et il est troublant de jouer les voyeurs à travers les yeux du héros.

    Finalement, personne n’ose se mêler à l’action, tous se contentent de regarder. Le narrateur devra se détacher de ses amis pour enfin vivre une histoire.

    J’ai beaucoup aimé aussi la rencontre avec Leïla dans la discothèque. Le coup de foudre est très bien décrit, de façon très touchante. C’est un coup de foudre sensuel aussi, pas uniquement romantique.

    La nuit d’amour qui s’ensuit est intense, peut-être même un peu trop pour un si jeune homme qui vit sa première fois. Une nuit d’amour parfaite. On ne comprend qu’à la fin pourquoi Leïla est si experte et connait si bien le plaisir masculin, mais je ne dévoilerai pas la chute ! (qui m’a surprise…)

   L’histoire est rythmée par les tubes des années 80 qui contribuent à créer une ambiance festive. Les références sont très nombreuses, et accompagnent particulièrement bien les passages dans la discothèque. J’ai souri aussi en reconnaissant les signaux adressés aux auteurs Noann Lyne et ChocolatCannelle, même si ces allusions ont le défaut de nous « sortir » de l’histoire. Des clins d’œil anachroniques puisqu’il s’agit d’auteurs actuels alors que l’histoire se déroule il y a une trentaine d’années.

    En conclusion, j’ai aimé cette nouvelle que je pensais essentiellement érotique et qui s’est révélée une très belle histoire d’amour… et le message sous-jacent me prouve que l’auteur est lui aussi un grand romantique : l’amour est plus fort que tout, compte plus que tout, et nous fait tout dépasser : notre histoire, notre parcours, nos différences… rien n’a d’importance !

    La présentation de l’éditeur

    Un jeune homme de dix-neuf ans, entouré d’amis machistes et cyniques, rêve de connaître une première aventure sexuelle. En boîte de nuit, il remarque une superbe brune, Leïla, une déesse qu’il croit être hors de portée. Mais un miracle se produit : elle se tourne vers lui. Entraînés par le rythme des chansons, ces deux personnages vont perdre le contrôle d’eux-mêmes et laisser libre cours à leurs désirs. Ils vont vivre une longue nuit d’amour qui les marquera à jamais. Leurs ébats seront l’occasion de découvrir qui est l’autre, par-delà les différences entre les cultures et les sexes… Dans les premières lueurs de l’aube, ils sauront vraiment – pour reprendre l’expression de Mathieu Lindon – « ce qu’aimer veut dire ».
     Pour vous procurer le livre (livre numérique – 1,49 €)
Sur le site des Editions Artelys
Sur Amazon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *