Tout à l’excès

Clarissa au travail 2

    J’ai l’air sage comme ça, raisonnable, rangée … Mais je cache bien mon jeu. Je suis coupable d’addictions, je m’y vautre à l’excès, au delà de toutes limites, jusqu’au bout…
    Heureusement pour moi, et pour mon entourage, je n’ai aucun goût pour les jeux d’argent et le shopping (livres exceptés) ; il ne s’agit pas non plus d’alcool que j’aime modérément (quoique, une petite coupe de champagne qui pétille à l’occasion…), ni de drogues (je goûterais bien une fois dans ma vie au LSD quand même ! Juste une petite fois… me contacter en message privé, merci…)
    Non, mes drogues sont autres, mais tout aussi dures… Jugez plutôt :
    J’ai une passion pour les noisettes. Il y a un an, prise de frénésie, de folie, je n’ai pas pu m’arrêter, j’en ai cassé des dizaines et des dizaines, fébrilement, nerveusement. Bilan : tendinite au bras.
    J’adore écrire, et quand je commence, je suis lancée, j’accélère, mes doigts volent sur le clavier, les phrases coulent de source, se forment toutes seules sur l’écran, j’écris des heures, des journées entières, à toute vitesse, j’oublie de m’habiller, de manger. Verdict : réveil de ma tendinite du bras. Sentence : acheter un « boudin » pour soutenir mes poignets, utiliser l’ordinateur fixe plutôt que le portable. Repos absolu et mauvaise humeur en attendant la guérison.
    Je suis devenue acro comme jamais à mon Iphone. Lui et moi on ne se quitte plus, je l’ai toujours à la main. Dans la rue, dans les transports, sur le canapé, tout le temps, je consulte et je pianote sans cesse. Lecture des mails, des sms, consultation de Facebook, d’internet, – wikipedia, mappy, allociné, météo… tout- , des blogs, lectures des écrits de mes amis, d’ebooks, envois massifs de sms, de mails, écriture de nouvelles entières, de listes de choses à faire, agenda, jeux… ) Conséquence : nouveau réveil de la tendinite à force de tenir l’engin à bout de bras. Il me faut reposer mon bras sur un accoudoir, un coussin… Soupir et mélancolie de devoir m’éloigner de lui, le délaisser, et de nouveau regarder autour de moi dans la rue. (finalement, j’y prends goût… sentiment de liberté en regardant le ciel, le vol des oiseaux, en croisant le regard d’un inconnu, en léchant une vitrine…)
Milo-Manara
        Et je vous épargne mes autres addictions, celles là sans autre conséquence que le temps perdu et la culpabilité qui s’ensuit : regarder des séries télés jusqu’à une heure avancée de la nuit, tchatter toute la journée sur Facebook, abuser du chocolat, ne pas savoir résister à la tentation, à la curiosité … et j’en passe 😉
   
    Et vous, quels sont vos vices secrets, vos drogues, racontez-moi tout !

Photo : Clarissa
Dessin : Milo Manara

24 commentaires

  1. Erik Torrent a écrit :

    Bref, tu croques la vie à pleine dents… Et cela te réussit bien , hormis la tendinite Pour mes propres vices, tu en connais un certain nombre… mais comme je suis timide, je n’en dirai pas plus ici Baisers tendres sur ta tendinite pour hâter sa guérison !

  2. LeDormeurDuVol a écrit :

    Slam Moi, bien plus puissante que Marijuana
    Quand je me shoot c’est à la Clarissa
    Elle vaut toutes les drogues douces
    Par un sourire sur sa jolie frimousse
    Pas besoin de toutes ces morts fines
    Avec elle je suis sûr de toujours…
    Retrouver la rime!

  3. UnJoueurParisien a écrit :

    De délicieuse addictions, quel bonheur de vous vois vous y vautrer ainsi avec une telle allégresse…

  4. flesh a écrit :

    J’aime tes mots qui vagabondent avec curiosité et malices. J’ai quasiment les mêmes addictions que toi, à part les noisettes Et pas de drogues non plus ni douces ni dures J’ai quelques addictions supplémentaires par contre, comme une division de moi-même en trois : moitié chroniqueur de charme, moitié passionné d’imaginaire et moitié informaticien, il parait que c’est mon vrai travail dans le monde où on s’ennuie tellement, comme disent Olivier et Colombe … Moitié écrivain aussi, mais rien de vraiment grand jusqu’ici hihi. Ca fait certes beaucoup de moitié tout ça, mais comme je ne dors pas …

  5. correodemma a écrit :

    On est humain, ergo, on tombe dans des excès. Il faut veiller à ce que nos excès arrâchent plus de « bravo! » que de pénitence! Ce qui est le cas chez toi, Clarissa!

  6. JohnSteedNylon a écrit :

    Je suis addict au bonheur des autres. Simples gestes, petits cadeaux, sourires, caresses, et toujours la joie dans leurs yeux, des émotions parfois silencieuses.
    Un vrai bonheur que cette addiction, en plus de celle comme vous d’écrire, tous les jours, le plus possible.

  7. LeConquis Tadore a écrit :

    Voilà des vices bien mignons ma foi…
    Personnellement, il m’arrive régulièrement d’utiliser des drogues douces, et irrégulièrement de boire. J’ai une expérience un peu lointaine mais plutôt fouillée du LSD. J’ai peu d’égards pour les frimeurs, les fils de bonne famille et les jeunes arrivistes sortis des grandes écoles, les bling-bling… peu d’égard et quasiment aucun respect (selon les individus, bien sûr). A vrai dire, j’aime les provoquer – ce qui n’a, je l’avoue, aucun intérêt. C’est donc bien un vice ? Je peux serrer la main à un clochard sans éprouver de dégoût, et n’importe quel rom est mon prochain. Dès que j’ai moyen de prendre une guitare ou surtout une basse et de jouer, je le fais, et je rêve de soirées où tout le monde improviserait de la musique ensemble.
    Ecrire… je ne trouve malheureusement pas le temps d’écrire ; je crois sinon que j’aurais ce vice (vice ? non… cette vertu…) autant que toi, Clarissa.
    Alimentaire ? hum… je craque pour de la brioche trempée dans du lait, pour le chocolat noir et la pâte d’amandes, et le gibier. Impossible de dire non à un bon bourgogne aussi.
    Mais mon vice le plus prononcé est sans doute mon incapacité à me détacher des plaisirs de la chair. Je ne résiste moi non plus ni à la tentation, ni à la curiosité.
    Voici mon portrait en vicieux vicié, merci pour le tien Clarissa !

  8. juju051 a écrit :

    Tu peux croquer autant de chocolat que tu veux, le plus noir possible, c’est bon pour la santé, le coeur, le moral, ça fait maigrir!!!oui…
    Je n’ai jamais touché à des trucs comme le LSD ( très en vogue dans ma jeunesse et ça peut laisser des traces plusieurs moi après) ni l’herbe, ni, ni…le tabac oui mais ça fait longtemps que je n’y touche plus ( mes artères s’en souviennent hélas) et l’alcool avant mon mariage. Franchement je ne te pousserais pas à essayer, par contre écrire ça oui tu peux, en plus tu combles tout le monde.
    Le reproche que je fais au teléphone portable c’est de couper du monde leurs utilisateurs. Ils sont dans leur bulle

  9. correodemma a écrit :

    On est humain, ergo, on tombe dans des excès de temps en temps. Mais certains excès trouvent la bonne mesure quand ils servent d’inspiration à des œuvres vertueuses, ce qui est le cas chez Clarissa.

  10. Julie Derussy a écrit :

    Comme disait Wilde, je résiste à tout… sauf à la tentation.

  11. Clarissa a écrit :

    Merci Erik, promis, je garde le secret

    1. Erik Torrent a écrit :

      Le dormeur, je suis sous le charme ! Je suis bien sûr entièrement d’accord avec le fond, et je n’aurais su trouver une plus belle forme…

    2. LeDormeurDuVol a écrit :

      Nous l’avons un jour rencontré tous les deux
      Et nous savons qu’elle rend les gens heureux
      Aimons son aura, son parfum comme une trace
      Ces mots sont pour elle la plus belle dédicace
      Elle laisse derrière elle comme un peu d’éternité
      Et dans le silence quelques notes de sa gaieté
      Une chaleur au ventre, quand elle vient, pas sage
      En tout cas du plaisir laissé sur son passage

    3. Erik Torrent a écrit :

    4. Clarissa a écrit :

      Merci cher Dormeur pour vos poèmes qui me font un plaisir fou ! J’adore vos deux poésies, joyeuses et tendres… et qui me font rougir !

    5. Clarissa a écrit :

      Je prends de bonnes résolutions pour la rentrée, là, j’ai un peu abusé

      1. Clarissa a écrit :

        Merci Emma ! J’aimerais savoir m’arrêter « à temps », et n’avoir que les avantages

        1. Clarissa a écrit :

          Voilà une très jolie addiction, généreuse, et qui ne génère aucun inconvénient ! J’aime moi aussi donner de la joie, en particulier aux enfants, si spontanés

          1. Clarissa a écrit :

            Cher Conquis Tadore, merci pour tes confidences ! Tu me donnes envie d’en savoir plus

          2. Clarissa a écrit :

            Le chocolat ferait maigrir ? Je rêve ou je t’ai bien lu ? Oui, le téléphone est banni de mes rendez-vous avec mes amis, sinon, à quoi bon se rencontrer ?

          3. Clarissa a écrit :

            Je ne parlerai pas d’œuvres vertueuses en ce qui me concerne, tout juste de distractions pour s’amuser

          4. Clarissa a écrit :

            Et par quoi es tu tentée Julie ? Je suis curieuse je sais tu peux me le chuchoter un jour au creux de l’oreille !

  12. jipou a écrit :

    un simple merci Clarissa pour le plaisir partagé, quant aux vices secrets que nous avons tous, je reconnais que je ne résiste pas à la tentation…. à bientôt

    1. Clarissa a écrit :

      Merci Jipou ! Je me sens moins seule grâce à toutes vos confidences

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *