Tombola

1017607_392113807571904_308719553_n

    L’appel à textes de la Musardine sur les pompiers est clos … Quel dommage car hier j’ai fait une rencontre imprévue et une histoire s’est imposée dans mes pensées …

***

            C’est enfin l’été et nous déambulons sans but dans les rues piétonnes autour du quartier des Halles, hésitant entre une glace ou une terrasse de café. C’est le 19 juin, et pour la première fois, il fait enfin chaud ! Le nez au vent, nous alternons lèche vitrine, bavardages insignifiants et bisous volés. Deux amoureux anonymes au cœur de Paris, simplement heureux de sentir la chaleur sur leurs corps. Enfin, moi surtout… j’adore avoir chaud, cela ne me dérange de sentir sa main devenir moite dans la mienne. Lui par contre lorgne de plus en plus vers les terrasses ombragées et les marchands de glace. L’air brûlant commence à l’oppresser et ralentit son pas.

            Une jeune femme nous aborde, timide et souriante. Ses cheveux blonds sont ramenés en un chignon sur sa nuque, elle est mince et gracieuse. Et porte un uniforme de pompier. Mon sang ne fait qu’un tour. Ces dernières semaines, avec l’appel à textes de la Musardine sur les pompiers, tout le petit groupe d’auteurs et d’amis a vibré et échangé intensément sur Facebook à propos de carrosseries rouges et de grosses lances.

            Je m’arrête net et la considère avec intérêt. Que cherche t-elle à me dire ? Elle vend des tickets de tombola et je décide d’en prendre deux par amitié pour sa profession. Elle ne se doute pas combien j’ai pensé aux pompiers ces derniers temps ! Ma main effleure la sienne au moment de lui remettre l’argent des billets et mon imagination s’emballe. Sa main est si douce. Elle me remercie en souriant et me semble moins timide soudain. Quelle jolie héroïne de nouvelle elle ferait… L’histoire se déroule toute seule et me coupe de la réalité.

            Ce serait une jeune fille innocente, pompière dévouée, qui se retrouve en train de vendre des billets de tombola au couple libertin le plus carnassier de la ville. L’homme et la femme la contemplent, la jaugent, et la convoitent. L’homme prend l’initiative :

            — On vous achète tout le lot et vous venez prendre un verre avec nous !

            Il jette un coup d’œil à sa compagne qui aprouve vigoureusement et glisse aussitôt son bras sous celui de la jeune fille pompier et le malaxe doucement. Cette étreinte amicale et affectueuse est tolérée et se transforme en caresse. La jeune fille ferme les yeux, heureuse de cette pause sensuelle. Elle est debout depuis des heures en plein soleil, à vendre des tickets sans prendre le temps d’un simple verre d’eau. Sa tête tourne, elle ne sait pas très bien où elle en est et accepte le soutien de ce bras inconnu et cette petite main chaude qui prend la sienne et la serre avec effusion. Elle ne réagit pas quand une douce bouche effleure ses lèvres et qu’une petite langue tente de les ouvrir. Victime d’un étourdissement, elle vacille et tombe dans les bras de l’homme, un géant, qui la recueille sans difficulté et la prend dans ses bras musclés. Elle l’entend parler à sa femme, de très loin.

            — Elle te plaît ma chérie ? Je te l’offre si tu veux, je la ramène à la maison, juste pour toi… une douce jeune fille à caresser et à prendre, ça ne te tente pas ? Moi je ne veux rien, juste vous regarder et te goûter après !

            Des murmures enthousiastes lui répondent. La jeune fille n’a plus la force de protester. On la dépose à l’arrière d’une voiture, et quelques minutes plus tard, on l’allonge tendrement sur un grand lit.

            Je n’ai pas écrit la suite, à quoi bon … C’est trop tard ! Je garde l’histoire pour mes rêveries personnelles !

            Il me reste à gratter mes deux billets… j’ai peut-être gagné quelque chose ?

Copyright_comlogo1

7 commentaires

  1. Erik Torrent a écrit :

    Ah non, ça s’est pas fair-play Comment appelle-t-on une femme qui suscite l’intérêt et l’excitation… avant de laisser son ou sa partenaire en plan ?

  2. juju051 a écrit :

    Je partage l’avis d’Erik, je pense que tu devrais écrire ce texte mais pas dans la forme d’une nouvelle mais plutôt sous la forme d’un roman. Ce ne serait plus une rencontre mais une liaison qui dure dans le temps

    1. Erik Torrent a écrit :

      Excellente idée juju Clarissa, tu n’as plus qu’à aiguiser ta plume

  3. juju051 a écrit :

    up pour Clarissa!!
    Les nouvelles c’est bien mais franchement c’est trop court, sur un roman, l’auteur a tous loisirs de s’exprimer, développer ( le mot est peut être mal choisi concernant l’érotisme!!!) vagabonder
    allez, c’est ok, tu l’écris, tu le publies et tu nous le dédicaces à Erik et à moi

  4. Clarissa a écrit :

    Merci les amis pour votre soutien indéfectible et qui m’est si précieux ! Vous me galvanisez et je me sens enfin prête à me lancer dans une Saga qui vous sera dédiée bien sûr, à vous qui m’encouragez tellement !

    1. Erik Torrent a écrit :

      Voici une déclaration qui me va droit au coeur (et à celui de Juju je n’en doute pas). Nous sommes donc dans l’attente de ton calendrier de travail de maintenant jusqu’aux dédicaces… pour que nous puissions te soutenir efficacement

  5. juju051 a écrit :

    Bien entendu Erik, tu m’as enlevé les paroles de la bouche. Je me sens tout chose de connaitre notre future  » Régine Desforge ou Françoise Rey  » A quand un café tous les 3 à canaliser les demandeurs libidineux d’autographes?
    Une saga? en plusieurs tomes alors.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *