Sexe en France, l’observatoire de la sexualité des français

Sexe en France 3

   Un nouveau site très coloré, acidulé et sucré comme un bonbon vient de voir le jour : Sexe en France. Comme son nom l’indique, il parle de l’un de nos sujets préférés : le sexe, avec des articles intéressants et variés, regroupés par rubriques, et qui ne se prennent pas au sérieux (à ce propos, jetez un coup d’oeil à son logo ^^),
   Sexe en France se présente comme le media qui observe et accompagne la sexualité des Français. Il est lancé par Union, le magazine bien connu de plusieurs générations : depuis 1972, Union récolte des milliers de témoignages intimes, mais aussi des questions, et des conseils sur sexualité et occupe une position naturelle d’observatoire de la sexualité, dont on va désormais profiter grâce à Sexe en France.
  Curieuse de toute nouveauté en la matière, j’ai parcouru ce site et j’ai été agréablement surprise ! Et même conquise ! Je voulais seulement faire un tour, pour voir, et je m’y suis attardée un long moment.
Sexe en France 4   Sexe en France balaye plein de sujets de façon ludique, avec des infos rigolotes piochées dans l’actu.
   Il y a aussi des articles sur les pratiques sexuelles. J’ai ainsi appris qu’il existait des sièges dédiés au queening (autre nom pour le facesitting, mais avec un autre point de vue : il n’est pas question d’humiliation de la personne étouffée par un fessier, mais plutôt du plaisir que reçoit la personne assise). Il existe donc des sièges conçus pour être confortablement installée… J’ai dévoré aussi l’article consacré au chemsex, je vous laisse le découvrir, ainsi que celui sur le sexe tantrique, et maintenant je suis tentée d’aller plus loin…
   J’aime beaucoup l’idée d’une rubrique « Histoire de la sexualité », avec des articles qui donnent des idées de textes. J’ai apprécié par exemple l’article sur l’origine du monde, ainsi que l’article «pourquoi une maison close s’appelle ainsi ?»
   – Á noter que certains articles sont interactifs, c’est une bonne surprise : par exemple, celui sur l’âge de sa première fois, ou sur la taille du pénis de son partenaire. On complète un champ dans un sondage, et hop on se situe sur la courbe de Gauss. Top ! (pour tous ceux qui s’inquiètent de leur taille, foncez !)
   J’ai bien aimé aussi la rubrique « régionale ». J’ai regardé l’île de France : actus, et bonnes adresses (j’ai bien envie de tester la Quequetterie !)

  Sexe en France a répondu à quelques questions :

  Le sexe, c’est un sujet redondant à force, ça risque d’être toujours un peu la même chose ?
   Oui… et non ! Il y a des sujets qui sont intemporels, par exemple, les questions qui concernent la taille du pénis ou les conseils pour améliorer ses performances au lit. Mais il y a des sujets qui viennent avec les évolutions sociétales, par exemple, ceux qui concernent la protection contre les IST, comment gérer « un plan cul », voire même les questions d’éducation sexuelle.
   On parlait très peu de consentement il y a 20 ans, aujourd’hui, il est presque impossible de parler de sexe sans l’évoquer !

  Pourquoi ce nom : « Sexe en France », les Français ont-ils une sexualité à part ?
   Il y a quelques spécificités qui sont françaises, par exemple, la culture de galanterie ! C’est historiquement l’homme qui fait le premier pas, on le retrouve dans beaucoup de nos histoires, même si ces codes sont en train de bouger. C’est aussi un pays qui a fait de la liberté une de ses valeurs fortes, et qui aime l’appliquer à sa vie intime. Paris est un lieu incontournable du libertinage, tout comme le Cap d’Adge, qui réunit des centaines de participants internationaux chaque année.
Sexe en France 2
  Est-ce qu’il y des spécificités régionales ?
   Parfois ! Par exemple, le sud de la France est empreint d’une culture très méditerranéenne, il y a tout un mythe autour de la cagole, cette femme très féminine qui tranche bien avec une culture très viriliste. A Paris, on préférera l’élégance et le raffinement des clubs libertins ou des scènes historiques comme le Crazy Horse ou le Moulin Rouge. Des établissements dont l’équivalent est difficile à retrouver en province.

   Merci Sexe en France pour ces informations !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *