Retour sur Le salon de la littérature érotique 2023

2023-11-03 14

   Hier après-midi, Le salon de la littérature érotique s’est déroulé à la Bellevilloise.
   Je l’attendais avec impatience, c’est un événement que j’aime beaucoup, à l’initiative de Flore Cherry et son équipe de Polissons. J’y suis fidèle depuis sa toute première édition.
   Cette fois, je ne porte pas ma casquette de blogueuse, je suis invitée en tant qu’autrice ! Je me promets de mener les deux de front, de prendre le temps de faire le tour des autrices en dédicace, des ateliers — j’ai repéré les dégustations-lectures notamment — des stands dédiés aux podcasts, aux sextoys, sans oublier de visiter la librairie la Musardine juchée sur la Mezzanine.
   Programme gourmand que je n’aurai absolument pas le temps de réaliser — je me suis régalée quand même !

   J’arrive tôt — enfin, à l’heure dite pour les autrices — j’ai le temps de m’installer et de me déployer sur toute la table en devisant avec l’équipe organisatrice, qui a déjà prévu nos livres, nos noms, et un cadeau de Gleeden, un parfum.  Je me retrouve à côté de sympathiques voisines (mais nous n’aurons pas le temps de bavarder !).
   Il est 15h, des visiteurs arrivent déjà, des amis, beaucoup d’amis ! Je suis ravie de les voir ! Il y a même certains fêtards, dont j’imagine aisément la difficulté de s’arracher de leur doux foyer après une folle soirée…. C’est amusant de nous revoir dans un autre contexte, habillés décemment 😉 Des amis virtuels aussi, que je rencontre pour la première fois… Certains viennent me voir avec des histoires à partager, des projets d’écritures, d’articles ; j’aime bien ! Il y a aussi des amis que je n’avais pas vus depuis longtemps, disparus en province… et cette amie qui écrit elle aussi, et me dit « c’est toi qui m’as donné envie d’écrire, avec une nouvelle parue dans un Osez 20 histoires » – voilà qui me fait plaisir !
   On m’offre des cadeaux, une rose rouge, des chouquettes… Je suis touchée ! Et merci aussi à ceux qui m’ont ravitaillée en cafés (je n’avais pas résisté à l’envie de participer à la soirée Hell’O kinky  la veille, mais entre l’adrénaline d’être en dédicace, la joie de revoir tant d’amis et connaissances, je n’ai ressenti aucune fatigue  — sauf à la fin ^^)
   Le recueil Immorales qui vient de sortir rencontre un franc succès, je ne sais plus combien j’en ai dédicacé ! (Je voulais faire des croix dans un carnet, mais je n’y ai plus pensé). Et mon roman Le Village des soumises a retenu l’attention des lectrices et de lecteurs aussi, ils m’ont fait très plaisir en ayant envie de me lire ! Je ne parle même pas des retours de personnes l’ayant lu, et qui m’ont couverte de compliments ! Merci !! (ce mélange de gêne et de joie, trop bon)
   Être en dédicace, c’est se retrouver mise en avant, devoir se présenter, présenter ses livres… un exercice difficile pour les timides qui préfèrent regarder et écouter, mais facilité par la bienveillance et les sourires des visiteurs. (En revanche, être interviewée et filmée fut quand même une rude épreuve, j’ai vivement encouragé la journaliste a tout effacer si ça n’allait pas ^^)
   Et les Polissons ont corsé l’affaire en organisant un jeu d’écriture : les visiteurs sont invités à écrire un petit texte sur un thème imposé par autrice. Pour moi c’était : « Votre meilleur souvenir de soirée osée ».  À nous de choisir notre texte préféré ! Les petits papiers s’accumulent sur ma table, je les découvre au fil de l’eau, des histoires coquines, osées, libertines – qui donnent envie 😉… j’en ferais bien des nouvelles ! Des histoires longues parfois, jusqu’à 6 pages du joli carnet distribué au début. Tant d’histoires émoustillantes, ça va m’être difficile de choisir ; bravo à tous les participants et participantes ! Et puis je marque un temps en découvrant un texte, poétique et musical comme un haïku, toute une ambiance évoquée en quatre lignes, sensuelle, onirique, pleine de désir. Ce sera celui-là, signé d’un trublion bien connu de nos services, Pape ANoel :
   Debout devant nous (combien ?)
   Elle dit : que vous êtes beaux
   Une voix : viens voir de plus près
   Sa robe tombe

   Mes trois heures de dédicace sont passées en un clin d’œil, j’ai été comblée d’attentions, de sourires, et de mots doux. Je cède ma place à Anne Vassivière qui prend ma relève, et entreprends de jouer les visiteuses à mon tour. (merci à l’ami qui s’est chargé de porter mes affaires ^^)
   C’est le moment du show ! Je suis ravie d’en profiter. Une « sweetie » du Sweet paradise se présente sur scène, très belle dans sa combinaison de Vinyle et ses cuissardes fluo. Et là, elle allume une cigarette ! Un geste insolent, provocant, tellement transgressif et glamour à la fois qui m’enthousiasme ! Elle souffle la fumée avec délice, lentement, avant de se mettre à danser magnifiquement en s’effeuillant, avec une énergie de folie. Je me promets de retourner au Sweet Paradise rien que pour la voir… (Un ami m’a envoyé une vidéo, je l’ai postée sur ma chaîne Youtube)

   Je vais faire un tour du côté des sextoys, où Svakom présente ses innovations : des sextoys très innovants pour ces messieurs (enfin ! Ils étaient un peu délaissés les pauvres). J’avise un sextoy très mince du côté des jouets pour les filles ; le représentant m’explique qu’il est parfait en cas de vaginisme, ou tout simplement pour les femmes cherchant un objet mince, peu intrusif. D’habitude, on est plutôt dans la course à la performance et à la taille, et Svakom a décidé de jouer une autre carte, avec ce sextoy étroit, qui peut être pratique aussi pour trouver des endroits précis…

   Sur la mezzanine, tout près du stand de La Musardine, des canapés et des sièges sont disposés pour l’atelier « Institut de beauté littéraire ». On est invité à choisir le thème d’un texte, et une sensation. Je choisis le thème « chimères lubriques » et un massage de Luc, dont je connais déjà les mains magiques.
   On me remet un bandeau pour les yeux — on se concentre mieux sur ses sensations quand on se prive de la vue — et Luc s’installe derrière moi. Il me procure un délicieux massage des épaules, des bras, des mains, tandis que l’on me susurre à l’oreille une histoire de Minautore et de gorgones. J’adore la mythologie, je relirais bien ce texte s’il est publié quelque part… Un moment hors du temps, de bien-être et de rêve.

   Il est déjà tard, je dois m’envoler vers mes « obligations », ma deuxième vie, sage et douce… je m’attarderais bien, des conférences m’intéressent, et je n’ai pas terminé mon tour des autrices présentes, ni écouté de podcasts… L’année prochaine je m’organise mieux !

   Flore Cherry me remet un sac plein de surprises, je n’ose pas les découvrir dans le métro, et j’ai bien fait ! Un numéro d’Union très indécent (malgré son film plastique ^^), un livre de jeux érotiques interdits (je suis curieuse !), un préservatif (sait-on jamais), un carnet Gleeden (on a toujours besoin de petits carnets), et un cadeau — je pense reconnaître un jeu de cartes avec des dés, mais non, c’est un petit sextoy tout rose !  À emmener partout, pour des expériences dans des endroits insolites…

   Un excellent cru, ce salon de la littérature érotique 2023 ! Particulièrement intense pour moi cette année, et riche en émotions ! Félicitations à toute l’équipe des Polissons pour l’organisation de cet événement : l’accueil, la logistique, les défis d’écriture, les ateliers, la diversité des ouvrages érotiques présentés… tout était parfaitement géré. Et vous étiez bien reconnaissables, vêtus de rose !
 
 
   Pour en savoir plusLe site des polissons

   Quelques photos souvenirs (prises par des amis, merci à eux, et la première par La Musardine )

403610486_3525868244332659_4829526169107360163_n
IMG-20231119-WA0030
367247969_876216800451691_1762688598014598400_n 2
Photo : Pascal Coignard
Photo : Un regard sensuel
Photo : Guigui Quoi
received_1403775780172752
IMG-20231119-WA0037

2023-11-19 17
2023-11-19 14
2023-11-19 15IMG-20231119-WA0005

2023-11-19 20

368046210_1275814023085436_3998840534214603372_n
367262521_1523164551827059_9196290348498373179_n
367247969_876216800451691_1762688598014598400_n

2 commentaires

  1. Clarissa a écrit :

    Merci Bleue, j’ai aimé te revoir moi aussi ! au plaisir d’échanger à nouveau quand tu reviens ? Bisous

  2. Bleue a écrit :

    Retour toujours très savoureux, chère Clarissa. Et te revoir… un délice. Bonne continuation à toi. Je t’embrasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos de l’auteur

Blogueuse