2 commentaires

  1. Clarissa a écrit :

    Rires !! J’ai un peu exagéré dans mon article : je ne supprime pas tous les adverbes, mais seulement les répétitions, les lourdeurs (enfin, j’essaie !)… point trop n’en faut, en toutes choses, il faut de la mesure (quoique ) … Certains adverbes, je les aime trop : doucement, légèrement, tendrement.. et quand ils reviennent trop souvent, ça plombe le texte comme un pudding trop copieux ! J’obtiens l’effet inverse de ce que je recherche… mais j’en laisse, je te rassure, je n’ai aucun goût pour le minimalisme et le zen ! J’aime quand ça foisonne !

  2. Pape à Noël a écrit :

    J’ai lu avec attention, et je me rends bien compte qu’en appliquant ces règles, de la prose ne vont rester que quelques mots épars, tels des objets disparates éparpillés sur la grève après une tempête.
    Dois-je vraiment te remercier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *