Pleine Lune

     1235195_518096031599797_2014696055_n
    Un nouveau concours de textes a été lancé à la rentrée : le prix ShortEdition – Livres en tête 2013. Je ne pensais pas y participer au départ, mais je me suis finalement prise au jeu en lisant les textes que mes amis ont publié.
    J’en connais qui vont crier au scandale, mais la contrainte à respecter est implacable : 400 mots, pas un de plus ! Difficile à respecter pour moi qui aime monter l’escalier longtemps, et les effeuillages qui s’éternisent 😉 Je vous livre ici la version « longue » que j’ai ensuite coupée pour qu’elle cadre avec les exigences du concours. La version écourtée et remaniée est publiée sur le site du concours.
    Si vous aimez, si vous m’aimez , vous pouvez la lire et voter en cliquant ici

    Sinon, hum hum, J’ose à peine l’écrire de peur de l’embarasser, de l’horrifier… bon, je me lance : je dédie ce fantasme à Gilles Milo-Vaceri, mon auteur-loup préféré !

***
     Estelle a toujours aimé les loups. Depuis l’enfance, elle prend fait et cause pour l’animal pourchassé et espère le rencontrer derrière chaque buisson telle cette chanceuse de petit chaperon rouge. Estelle est restée rêveuse et sensible au fil des années, se tenant à l’écart de ses camarades, recherchant la solitude de la forêt qu’elle aime par-dessus-tout. D’ailleurs, pour ses vacances d’été, elle a choisi de s’installer dans une chaumière en lisière d’un bois et d’y vivre enfin à sa guise.
  Cette nuit là, Estelle dort d’un sommeil agité et finit par ouvrir les yeux, tous ses sens en alerte. La lune éclaire sa chambre d’une lumière argentée, irréelle. La jeune fille frissonne et renonce à se rendormir, s’efforçant de chasser les peurs et les superstitions qui menacent de l’envahir. Soudain, un coup de vent ouvre brusquement sa fenêtre, faisant voler ses rideaux. Ils reprennent sagement leur position et révélent l’intrus. Un loup se tient assis devant sa fenêtre et la contemple. Estelle aurait du ressentir une profonde terreur mais le regard qui la fixe est empreint d’une sagesse millénaire, de noblesse mêlée de douceur et de bonté. Un regard grave, attentionné et généreux. Estelle se sent fondre de tendresse. Comme sa fourrure paraît douce et chaude… Fascinée, la jeune fille se redresse dans son lit, enlève sa chemise de nuit d’un seul geste et ouvre grand les bras. Le loup répond à son invitation, il trottine à sa rencontre jusqu’à se frotter contre elle, la chatouiller et la caresser tout à la fois. Estelle referme ses bras autour de son cou et enfouit ses mains avec délices dans son épaisse fourrure. Le loup émet de petits grognements de joie, lape ses mains avec effusion avec de grands coups de langue qui s’égarent aussi sur ses bras, son visage, la faisant rire aux éclats. Dans son empressement, le loup finit par la renverser sur le lit et se jette sur elle, l’écrasant de tout son poids. Estelle ferme les yeux, troublée d’apprécier l’étreinte de cet animal sauvage. Elle ne pense plus à rien et laisse les sensations l’emporter. Il lui semble que les pattes du loup deviennent souples pour mieux l’enserrer, son museau s’efface pour laisser la place à des lèvres chaudes l’embrassant passionnément, des doigts fins remplacent à présent les griffes et se glissent partout et s’insinuent avec précaution son sexe vierge. Estelle ouvre les jambes, l’appelle et il fond sur elle, la pénétrant doucement et profondément. Ils fusionnent longuement, heureux de s’être rencontrés, trouvés et de s’aimer toute la nuit.
photo loup
    Juste avant de sombrer dans un profond sommeil, épuisée d’amour et de plaisir, Estelle sent une truffe fraîche se poser sur son cou et des crocs s’enfoncer délicatement dans sa nuque en une morsure légère, comme un loup le ferait pour gronder son louveteau. Estelle se blottit contre l’animal et s’abandonne à la douce morsure, ronronnant de bien-être, protégée et à l’abri pour toujours.
    A son réveil, sa chambre sent encore la fourrure chaude du loup et la forêt humide. Le temps presse, l’aube est sur le point de poindre. Brulante de fièvre, Estelle arrache les draps et s’étire. Sans y prendre garde, elle les a mis en pièces, mais elle sait qu’elle n’en n’a plus besoin. Un sang vif coule dans ses veine, son corps brille sous les rayons de lune, si blanc, scintillant de reflets nacrés. Elle s’approche de la fenêtre avec souplesse et laisse mille senteurs l’enivrer. Son odorat aiguisé s’affole, elle ne peut retenir un long hurlement face à la lune. Sans hésiter, la jeune louve blanche franchit d’un bond la fenêtre et galope au cœur de la forêt rejoindre les siens. 
   180623_113302348745836_3495400_n

    J’espère que cette nouvelle érotico fantastique, un chouia zoophile, n’aura choqué personne 😉 (c’était bien la peine de critiquer le roman « Culte » sur ce point dans un billet précédent !)
    Je vous invite à lire deux jolis textes écrits par des amis auteurs (ce sont eux qui m’ont donné envie de tenter ma chance). N’hésitez pas à voter pour eux aussi, vous pouvez voter autant de fois que vous voulez !
    Julie Derussy
    Daniel Nguyen

    Petit cadeau de Chloé Saffy, auteur et critique, : un superbe clip , romantisme, horreur, fantastique et bal masqués réunis !
183268_113309918745079_2278192_n

Photos empruntées à mon ami Facebook « Le grand méchant loup », que je remercie au passage !
 Pleine_lune (version courte)

Copyright_comlogo1

4 commentaires

  1. Clarissa a écrit :

    Merci Erik ! Je suis contente que mon mélange des genres t’ai plu !!

    1. Clarissa a écrit :

      Merci Juju ! J’ai pensé à toi quand j’ai vu la contrainte du concours 200 pages avec les loups, entre magie, fantastique, et érotisme un peu SM avec griffures et morsures… c’est tentant !

  2. juju051 a écrit :

    Rien de choquant, de l’érotique fiction. J’ai aimé. Je suis à chaque fois frustré par la trop courte page de ce genre de récit. Tu pourrais reprendre le sujet et le développer sur…..200 pages

  3. Erik Torrent a écrit :

    Merci pour ce nouveau texte, à mi-chemin entre l’érotisme et le fantastique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos de l’auteur

Blogueuse