Looking for after, d’Adrien Bosch

Looking for after

    Facebook, qui me connait bien, me propose toutes sortes de pages à « liker », des pages le plus souvent liées à la fête, la musique… Je les explore volontiers, toujours curieuse de nouvelles soirées à découvrir. Un jour, Facebook me suggére une page nommée « Looking for after », le nom me fait sourire, et je me dis, tiens, je n’ai jamais fait d’after de ma vie, why not… Légère déception passagère, il s’agit d’un livre, non de bon plans ! Je suis intriguée, deux clics plus tard le roman apparaît comme par magie dans ma liseuse, et je suis aussitôt happée par l’univers des soirées techno ! Je le lis d’une traite, passionnée par ce monde que j’ai eu la chance d’ approcher et d’entrevoir parfois, et dans lequel je me plonge complètement grâce à ce récit.

    Fabrice et ses amis enchaînent les soirées technos et les after entre amis, le tout en se droguant joyeusement, en toute insouciance. Ils échangent sur la vie, leurs projets — ou leur manque de projets souvent. Ils sont tous attachants, chacun à leur manière. Plus ou moins à la dérive, désenchantés — en fin d’études pour Fabrice, au chômage ou avec des petits boulots pour d’autres — ils restent sur le seuil de l’éternelle adolescence. Ils n’ont aucune envie d’entrer dans leur vie d’adulte, ils rêvent de poursuivre une fête ininterrompue coute que coute, Ils ne s’arrêtent jamais, un before posé au calme pour commencer, suivi d’une folle soirée avec son inévitable after, parfois encore une soirée… Jusqu’à ce festival roumain, paroxysme de musique et de drogues, le point culminant de cet été festif, vécu intensément, comme dans un monde parallèle, dans une autre réalité faite de musique et de substances, mais qui apporte aussi son lot de galères. Ils n’en sortent pas indemnes, tout va changer ensuite pour le groupe d’amis… un peu trop vite peut-être ?  Je suis restée sur ma faim !

    J’ai beaucoup aimé Looking for after, témoignage précieux sur les « teuffers », ces amateurs fous de rave party et free party, et de techno. On est dans les pensées du personnage principal, avec lui et ses amis, les dialogues sont super vivants, comme si on y était ! J’aurais bien aimé d’ailleurs que les personnages secondaires soient plus creusés, en savoir plus sur eux, que font-ils en dehors des soirées, etc… Mais peut-être qu’une suite est prévue ?
    Je me pose des questions aussi sur la fin du roman, je ne peux pas vous les confier ici au risque de spoiler !

    A lire pour découvrir le monde à part des soirées techno, un univers bienveillant, accueillant, avec une musique envoûtante qui nous fait danser sans fatigue éternellement… Un monde que l’on ne veut plus quitter, à côté tout paraît gris, fade… Le risque est de s’y perdre si on en abuse, c’est d’ailleurs un peu le message sous-jacent du roman. J’avoue, j’ai un peu regretté cette morale que l’on devine entre les lignes, je voulais rester insouciante moi aussi, comme le héros au début de cet été de folies !

    La 4ème de couverture
    Fabrice a fini ses études, et il ne sait pas quoi faire de sa vie. Pendant un été, il va tout faire pour ne pas y penser, de soirées en after et d’after en soirées, toujours plus loin dans la défonce. Ses amis et les rencontres qu’il fera dessinent un panorama des différentes attitudes face au grand bouleversement que représente la fin de l’adolescence et le passage à l’âge adulte. Un roman d’apprentissage, au goût de notre époque.
   Pour se le procurer en version numérique

    Amazon
    Fnac

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos de l’auteur

Blogueuse