Les nuits de la Palombe : le grand bal masqué

130717 181
    Hier soir, je suis enfin allée à une « Nuit de la Palombe », j’en avais envie depuis longtemps … J’ai emmené mon homme, légèrement inquiète en raison de toutes les créatures de rêve qui allaient sûrement lui tourner les sens …
    J’ai adoré cette soirée pleine de surprises, de charmes, d’humour. J’ai été bluffée par l’aisance, la fluidité, le naturel de Julia Palombe, grande maîtresse de cérémonie. Sa façon de danser, suggestive et drôle à la fois, ses mimiques, les paroles pleines d’humour de ses chansons. Son aplomb, son sens de la provocation m’ont fait craquer !

***


    On arrive sur le quai et l’on se sent déjà en vacances. Des noctambules pique-niquent le long des quais, se prélassent sur des transats, ou se pressent sur les nombreuses terrasses. Je ne veux pas rater une miette du show, et j’entraine mon homme dès l’ouverture de la « Dame de Canton », véritable jonque, où se déroule la soirée. A l’entrée, on nous distribue des masques et des livres. Mon homme écope de « comment devenir l’amant parfait » et rit de bon cœur.
    Nous sommes juste derrière Stéphane Rose, Directeur de la fameuse collection « Osez 20 histoires de sexe » aux éditions La Musardine. Bon, ce n’est pas tout à fait un hasard, mais le résultat de savantes manœuvres puisque je l’avais repéré dès l’entrée, négligemment appuyé contre le guichet.  
    Effrontée, je glisse à l’oreille de mon cavalier que j’aimerais bien une photo avec ce personnage haut en couleurs. J’ai à peine fini ma phrase qu’il s’apprête déjà à taper sur son épaule alors qu’il sirote tranquillement son cocktail.  Je suspens son geste juste à temps. Voilà, c’est fait. Je suis devenue une groupie pathétique et j’ai retrouvé la timidité de mes 15 ans. Mon homme fut plus rapide encore la deuxième fois et cette fois, je n’échappe pas à la pose au côté de notre directeur de collection mâle préféré.
    En attendant le début du spectacle,  mon chevalier servant me chuchote à l’oreille quelques secrets de l’amant parfait, j’écoute ses paroles chaudes comme de la braise, tout en me régalant avec le cake aphrodisiaque préparé par Octavie Delvaux (petit clin d’œil à son héroïne Charlotte, passionnée de cuisine).
130717 106
    Julia Palombe investit enfin la scène et la température monte. Ses chansons joyeuses, animales, provocatrices, sont un véritable hymne à la vie, et à la jouissance. Elle entraine son public qui crie à sa suite sa joie de faire l’amour. La chaleur augmente encore et Julia Palombe nous lance « Allez, on se met tous à poils ! » ! La clameur enthousiaste qui suit cette proposition me donne un espoir fou … Le public en transe va obéir à l’injonction, tomber la chemise, faire valser les robes… Le temps est suspendu…. Mais l’instant finit par passer. Légère déception. La soirée restera sage. Je ne pourrai pas me jeter sauvagement sur mon voisin. Un homme au loin s’affiche torse nu malgré tout, et je lance des œillades encourageantes à mon homme pour qu’il suive son exemple. Sans succès !
130717 144
    Entre les chansons, divers shows pimentent la soirée.  Octavie Delvaux, dans un peignoir satiné qui révèle sa taille de guêpe serrée dans un corset nous lit quelques pages de « Sex in the kitchen ».  Je redécouvre avec grand plaisir ses mots qu’elle accompagne de gestes suggestifs et graciles.  Elle réussit l’impossible, le micro dans une main, le livre dans l’autre, pendant que le bateau tangue en cadence.
130717 102
    D’autres jeunes femmes lui succèdent, et se livrent à de délicieux effeuillages burlesques. J’ai vraiment aimé leur façon d’évoluer, de bouger, elles ne sont que grâce, légèreté. Piquantes et taquines, elles jouent de leurs charmes et de leurs formes.
    Toutes se réunissent ensuite derrière une toile pour un très joli spectacle en ombres chinoises, une sorte de « Princes et princesses » pour les adultes…
     Je reviendrai !
    Les regarder 😉

IMG_5517

Photos : Clarissa Rivière, avec l’aimable autorisation de Julia Palombe et Octavie Delvaux

Copyright_comlogo1

9 commentaires

  1. Lamaingauche a écrit :

    Récit très intéressant

  2. Cleooo a écrit :

    Des filles, des livres, de la dentelle et du show par ces nuits d’été torrides… Impressionnant cocktail!

    1. Clarissa a écrit :

      Merci Cléooo ! Peut-être viendrez vous la prochaine fois ?

      1. Clarissa a écrit :

        Merci il m’a donné envie d’assister à d’autres shows ! Je vous raconterai ….

  3. juju051 a écrit :

    Merci pour cette ambiance particulière que tu as su nous faire partager.
    Bien plaisante à deviner le jeune femme rousse qui porte un charmant loup de dentelle.
    Un tampon sur la main? ou un tatouage

  4. Clarissa a écrit :

    Un spectacle pour tous ceux qui aiment les femmes, leur sensualité, leurs corps, …. la lingerie fine et les accessoires … la prochaine fois, je vous emmène j’espère !

  5. LeDormeurDuVol a écrit :

    Oui parce que « je le sens » pourrait prêter à confusion….^^

  6. Erik Torrent a écrit :

    Je me sens

  7. Erik Torrent a écrit :

    En te lisant, je le sens petite souris, voyeuse, qui découvre ce spectacle par tes yeux… Et j’aime Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *