Les lectures érotiques de Charlie live show

Charlie live show

   Charlie est une jeune femme pétillante et impertinente qui me fait souvent sourire avec ses photos sexy et pleines d’humour ! On partage les mêmes goûts : le café, l’érotisme, la littérature érotique et pornographique…
   Elle possède un site Charlie live show, autour de la sexualité : conseils, tests de sextoys, vidéos X, cam girl ; Charlie a plus d’une corde à son arc ! Elle enregistre souvent des extraits de livres érotiques.

   Elle m’a fait la joie de me consacrer deux lectures érotiques récemment. J’en ai déjà parlé sur les réseaux sociaux, mais il manquait un article pour mon blog !
   Je n’ai pas pu m’empêcher de retranscrire ce que dit Charlie en introduction de ses lectures, tant ses mots m’ont fait plaisir (et rougir !) :

Charlie live show 2
   Charlie a d’abord choisi un passage qui se situe au début de l’histoire, quand Alice expérimente la soumission.
   « (…) C’est son premier roman, et c’était plutôt réussi (…) L’amour et le bdsm, le libertinage, l’attachement et la liberté, comment on conjugue tout ça, ce sont les grandes interrogations qui vont traverser Alice.
   J’ai bien aimé ce roman car il est surprenant, au départ je me suis dit, waouh, on est carrément dans de la romance, c’est un peu vanille, plein de bons sentiments… bon, je ne m’attendais pas à ça, je restais sur ma faim, et puis tout à coup, Clarissa Rivière fait basculer tout ça dans un ailleurs et elle parle d’un truc que j’ai rarement vu dans les livres que j’ai lus sur le bdsm, c’est le glissement quand on est dans la position du dominant. On voit souvent des excès dans la soumission, les limites qu’on peut atteindre, etc… mais là, c’est plutôt : qu’est-ce que ça fait d’avoir en permanence quelqu’un qui est complètement dévoué à soi. (…) »  

   Vous pouvez écouter l’extrait sur Charlie live show et sur ma chaîne Youtube

  
   Pour le deuxième extrait, Charlie a choisi un passage plus sombre, quand Alice s’enferme dans sa relation avec son soumis.
   » (…) On est sur une relation bdsm romantique, Alice n’est pas dans une relation où l’éprouve la résistance physique de son soumis, elle n’utilise ni martinet, ni paddle (…) C’est du bdsm romantique un peu vanille, c’est un peu gentillet.
   C’est tout l’art du bouquin je trouve, et c’est là où je dis un grand bravo à Clarissa Rivière, c’est qu’elle arrive à faire basculer le truc et que à un moment moment donné. Alice va complètement se perdre dans son rapport de domination avec Elric, elle est obsédée par lui, elle le veut en permanence, elle l’épuise, elle en fait une sorte d’esclave sexuel, et on voit, c’est très bien décrit, la relation d’interdépendance entre le soumis et sa dominatrice, et au final, dans cette relation, quand elle devient toxique je précise, personne n’est libre, tout le monde s’emprisonne. Et il y a une belle description d’une espèce de spirale infernale d’interdépendance affective qui peut je pense parler à plein de gens au-delà du bdsm, c’est cette interdépendance quand tu es dans une relation qui va juste nourrir ta névrose, tes caprices, tes exigences, après tu te le fais payer… vous allez voir, c’est très très bien décrit (…) J’ai choisi justement un passage qui parle de cette descente en enfer (…) « 

    Vous pouvez écouter l’extrait sur Charlie live show et sur ma chaîne Youtube

   Merci beaucoup Charlie pour ces lectures !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *