Les Dames de ma vie, de Dick Sainte Cécile

Les dames de ma vie

     Les dames de ma vie, de Dick Sainte Cécile, est paru fin octobre 2021 aux Editions Ex Aequo, dans la collection Alcôve.
    Je connaissais déjà l’auteur, j’apprécie beaucoup ses petit textes publiés sur les réseaux sociaux, aiguisés comme des haïkus, aussi étais-je très tentée de lire son recueil de nouvelles composé de neuf histoires érotiques.
     Il s’agit des souvenirs d’un mystérieux narrateur – on ne peut s’empêcher de penser qu’il s’agit de l’auteur lui-même, mais je pense plutôt que l’auteur joue avec nous, et s’amuse à semer le doute… Il nous raconte les aventures qui l’ont marqué, principalement des rencontres fortuites avec des inconnues chaudes comme la braise, des aventures éphémères et inoubliables, avec des femmes superbes pleine d’inventivité et de désir.
   Il les croise au hasard de ses pauses café en terrasse, de ses courses au supermarché, de ses voyages en train… Un jeu de regards, quelques mots anodins échangés, et ils se « reconnaissent » entre coquins. Elles ne demandent qu’à le séduire et jouer avec lui, leur intuition ne les trompe pas, cet homme si sage en apparence cache bien son jeu ! Il dégage un je ne sais quoi d’érotique qui leur donne des ailes. Elles l’abordent, l’entraînent sous des porches, dans des toilettes de cafés, dans des clubs libertins… pour des étreintes torrides ou des jeux BDSM.
    Comme notre héros, elles aiment s’amuser avant tout… Dans certaines histoires, le jeu est même au cœur de l’histoire ; je repense par exemple à ce véritable jeu de piste dans les rayonnages d’un supermarché.
    Ces dames rivalisent d’ingéniosité pour le mener par le bout du nez. Il les suit de bon cœur, aveuglément, aimant le risque et l’aventure, les jeux de soumission comme les ébats sexuels, et ne se prive pas de les surprendre à son tour, ce qui ne manque pas de les ravir. J’ai particulièrement aimé les passages où il se prête à des étreintes bisexuelles, alors que c’est tout nouveau pour lui.  

    Des histoires courtes, joyeuses, excitantes, à deux le plus souvent, mais notre héros se laisse parfois entraîner dans des situations plus emmêlées et goûte à tous les plaisirs qui se présentent !
    J’ai passé un très bon moment en les lisant, d’autant plus que les histoires traitent de mes fantasmes préférés : les rencontres de hasard entre inconnus, dans des lieux publics : un train, une terrasse de café, dans la rue… Ils ne se connaissent pas et pourtant le désir les enflamme et leur permet toutes les audaces. (Parfois aussi, la rencontre se fait de façon plus classique, sur un site. )
    J’ai particulièrement goûté la dernière nouvelle : une femme écrit à la main une histoire érotique sous la dictée du narrateur. Peu à peu, l’histoire érotique s’échappe du papier, le désir gagne nos héros…

   J’ai bien aimé le nom de l’auteur aussi, comme un clin d’oeil, tout en contraste 😉 : un côté saint, un côté très sexuel ! Mi ange mi démon, à l’image du héros de ses histoires…

    La présentation de l’éditeur

    Les Dames de ma vie est un ensemble de neuf nouvelles érotiques dont le fil rouge est le narrateur, un homme qui se croyait sans histoires. Ses obligations professionnelles impliquent qu’il doit travailler et résider à Paris, ville qu’il ne connaît pas vraiment. Commencent alors pour lui de nouvelles aventures qui l’entraîneront dans un tourbillon de plaisirs qu’il n’imaginait pas pouvoir vivre, voire désirer. Les Dames de la vie de ce gentil garçon, tout du moins ce qu’il pensait être, vont s’employer à lui montrer de quoi il est capable, jusqu’à la soumission consentie et même recherchée. Ces femmes puissantes lui font goûter à bien des choses, le poussent à aller loin dans l’acceptation de soi, l’amènent à aimer être à genoux, à adorer être leur victime volontaire plutôt que le meneur.

    Chacune de ces rencontres apportera une réponse à ses interrogations quant à ce qu’il souhaite vraiment et le poussera à agir pour se réaliser et se sentir libre de jouir comme il l’entend. La dernière Dame de sa vie sera la touche finale à cette quête d’un absolu qu’il atteindra enfin.

    Pour le commander
    Les Editions Ex Aequo
    Amazon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *