L’enfer des corrections

capture
    Manuscrit en phase finale, libération en vue, remise à l’éditeur imminente, après quelques allers-retours avec la correctrice d’une patience infinie, l’amie béta lectrice…. Deux auteures qui ont scruté mon document au peigne fin, mais c’est à moi de me coltiner le texte une dernière fois : traquer les maladresses, les ultimes coquilles, et les fichues répétitions, ces tics de langage dont on ne peut s’empêcher de saupoudrer nos histoires. A chacune ses tics, moi je pense que je bats tous les records avec certaines expressions de mon cru. Sans oublier tous ces adverbes que je colle systématiquement derrière chaque verbe : doucement, vivement, ardemment, légèrement… C’est comme l’alcool, un peu ça va, trop bonjour les dégâts !
    Donc, faire la chasse aux répétitions, la partie la plus ingrate des relectures je trouve (l’orthographe, c’est du gâteau à côté), et dialoguer avec son logiciel préféré :
    – Word : vous avez utilisé les verbes montrer 39 fois, sembler 64 fois, ressentir 40 fois, les mots amour 58 fois (en même temps, c’est une romance ^^)…
    – Moi : aaaarrrgggllll !!
    – Word : ce mot est inconnu du dictionnaire, souhaitez-vous le rajouter ?
    Quand l’auteure commence à se disputer avec Word, c’est signe qu’il est temps de fermer son document et sortir faire un tour !
    Et je vous épargne mes échanges avec Antidote !
    – Antidote : être, avoir et faire sont des verbes ternes, trouvez des synonymes ! (sous-entendu, vu la richesse de la langue Française, vous êtes une bille d’utiliser aussi souvent le verbe être !)
    – Moi : penser à fermer Antidote aussi !
    – Antidote : vous êtes sûre de vouloir fermer l’application, il vous reste 23752 corrections à examiner !
    – Moi : clic de souris déterminé sur « oui »

    Photo : l’étendue des dégâts d’après Antidote

4 commentaires

  1. Pastelle a écrit :

    Je ne savais pas que Word pouvait montrer les répétitions et autres tournures de style, c’est génial ça ! Je vais regarder de plus près. Merci pour l’info et bon courage !

  2. Harmoniedescorps a écrit :

    Bravo d’en être arrivée là. Vivement la suite.

  3. Clarissa a écrit :

    Je le fais de façon artisanale : je tape dans le champ « recherche de Word » les mots que j’aime bien, pour voir l’étendue des dégâts ! Antidote le fait automatiquement, mais, je ne sais pas pourquoi, j’ai éprouvé le besoin de le faire ainsi… Merci pour le courage ! Là, je fais une petite pause

    1. Clarissa a écrit :

      Merci pour ces encouragements !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *