Le salon de la littérature érotique 2019

SLE 2019 2

 Dimanche 24 novembre s’annonce sûrement pluvieux, frais, automnal… Mais un événement se prépare, et nous donnera bien chaud !

Pour la 4e année consécutive, Flore Cherry organise le Salon de littérature érotique
à La Bellevilloise, de 15h à 21h.

    Les auteurs des trois maisons d’édition se consacrant à la littérature érotique – La Musardine, Blanche, Tabou – sont invités avec leurs dernières parutions.
    Cette année, grande nouveauté par rapport aux éditions précédentes : des auteurs appartenant à d’autres maisons d’éditions, des auteurs auto-édités et des auteurs publiant sur Instagram sont également conviés. Car la littérature érotique s’épanouit sur de multiples supports, elle se lit aussi bien dans des livres papiers, sur les réseaux sociaux, et s’écoute !

46800151_2211735789081879_2652370750295506944_n-1    Nous pourrons échanger avec les auteurs, feuilleter leurs livres, les faire dédicacer, pour nous, ou pour faire des cadeaux. Bientôt Noël, l’occasion de faire des cadeaux originaux et qui changeront des traditionnels foulards ou cravates (qui en porte encore, au fait ?). Imaginez l’ambiance lors du repas de famille si l’on offre « Le petit guide de la masturbation féminine » à notre belle-sœur, ou « Aimer c’est compliqué » à notre conjoint !
   – Pour ma part, je suis en train de regarder de près la liste des livres qui seront disponibles, et il y en trop qui me plaisent, il va falloir faire des choix !

programme    Le Salon de la littérature érotique n’est pas un salon comme les autres où l’on se contente de flâner devant les stands des auteurs.
    Il nous proposera de jouer à des défis d’écriture, de participer à des animations…
    Nous serons également invités à écouter des conférences données par des auteurs, éditeurs influents du secteur.
    Et parce que la littérature érotique est excitante – c’est même le but ! – Lelo sera présent avec toute une gamme de sextoys pour jouir de nos lectures !
    Wyylde, le célèbre site de rencontres libertin, ainsi que My Sweet fantasy seront aussi de la partie, pour nous proposer d’aller encore un cran plus loin, au-delà de ces lectures : réaliser nos fantasmes pour de bon, au lieu de nous contenter de les rêver.

    Enfin, cerise sur le gâteau cette année, le Prix de la nouvelle érotique, concours de nouvelles qui se déroule chaque année la nuit du 31 octobre, a choisi de remettre son prix à l’occasion du salon.

Flore
    Flore Cherry a répondu à quelques questions, en exclu pour Les Goûters 😉

    Pourquoi organiser un salon de la littérature érotique ?
    Ça fait plus de cinq ans que j’anime des ateliers mensuels autour de la littérature érotique. Cela créé un solide réseau d’auteurs, de maison d’éditions, de partenaires et de passionnés de littérature érotique. Comme mes événements (de 40 à 50 personnes) restent assez modestes, organiser un salon annuel plus conséquent permet de donner un souffle médiatique à la littérature érotique, à sa fonction sociale, politique et fantasmagorique, que je n’aurais pas pu faire avec mes ateliers.

     Est-ce que le salon a évolué depuis son lancement ? Est-ce qu’il prend de l’ampleur ?
    Bien sûr ! Au début tout s’est fait dans une galerie d’art, un peu par hasard, parce qu’une amie m’avait demandé de créer une animation autour de son exposition. De fil en aiguille, j’ai trouvé le concept du « salon » assez sympa, fédérateur et qui faisait sens dans mon activité, et j’ai choisi des lieux de plus en plus importants – qui pouvaient accueillir un public large et qui répondaient aux contraintes d’encadrement (sécurité, professionnalisme, confort, service, etc.) dont j’avais besoin.

    Quelles sont les nouveautés cette année ?
    Beaucoup d’auteures féminines et féministes qui parlent d’une sexualité trash, et de désir sexuel puissant. Fini tous les écrits à la Histoire d’O ou 50 Nuances de Grey qui présentent une sexualité comme « moyen de séduction » pour plaire à l’autre sexe, place à la promotion d’une sexualité active, au service de leur plaisir.

    La littérature érotique serait-elle l’apanage des femmes ? Il semble qu’il y ait peu d’auteurs invités…
    Ah oui. Mais c’est aussi le jeu des maisons d’éditions qui privilégie en ce moment le discours féminin sur la sexualité. Peut-être que l’année prochaine, la tendance va s’inverser ? Aujourd’hui, je pense qu’on a tous besoin d’entendre ce « nouveau discours » sur le sexe, et qu’il est porté par les tripes des femmes.

    Aura-t-on le temps de faire les défis d’écriture, d’assister aux conférences, et discuter avec les auteurs ?
    On ne peut pas assister à toutes les conférences et avoir le temps de tout faire à côté. Mais on peut « sécher » une conférence qui ne nous intéresse pas réellement pour aller voir ce qu’il se passe à côté. L’idée est que chacun fasse son parcours avec ce qui l’intéresse vraiment.

    Le salon de la littérature érotique ne dure qu’une journée, pourquoi ?
    En ce moment, c’est le format qui est le plus adapté aux auteurs, maisons d’édition, personnel sur place et au nombre de participants intéressés par l’événement. Si cela devient cohérent de le faire sur plusieurs jours, on s’organisera pour ! 
    Merci Flore ! A dimanche prochain !

    Informations pratiques
    Entrée de 15h à 21h à La Bellevilloise (19-21 Rue Boyer, 75020 Paris, Métro Gambetta)
    Billet d’entrée : 10€ sur la billetterie en ligne ou 15€ sur place
    L’évenement sur Facebook

2 commentaires

  1. Clarissa a écrit :

    Je me réjouis moi aussi ! J’arrive dès que je peux, vers le milieu ou la fin de l’après-midi !

  2. Bleue a écrit :

    Chic: on va se voir ! A dimanche, douce et jolie Clarissa.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *