Lapsus non révélateurs

bridget-jones
J’aime bien les lapsus, ces facéties de notre inconscient, je savoure toujours ceux des autres, mais j’en commets hélas régulièrement…

    Suite à un joyeux échange sur Facebook, j’ai envie de les rassembler ici. Positivons, certains me seront utiles pour démarrer des nouvelles érotiques 😉

   – Lors d’un déjeuner avec un ami, caler devant l’énorme risotto, et lui dire « tu peux me prendre si tu veux », au lieu de : « tu peux en prendre »… Mon ami a rigolé

   – Dans un mail écrit à un ami auteur, écrire « j’aime être prise », au lieu de « j’aime être surprise »

   – Tenter d’écourter une conversation téléphonique un peu longue en disant à une collègue « je vais te lécher », au lieu de « je vais te laisser »
Elle ne s’est rendu compte de rien

   – Dire à mon chef qui trouvait que je prévoyais un budget trop élevé : « il faut baiser », au lieu de « il faut baisser » (le budget)
Il a fait celui qui comprenait bien « il faut baisser » pour ne pas m’embarrasser sans doute, ou alors je ne lui plaisais pas 😉

   – A mon chéri, il y a longtemps : « je te demanderais bien un mariage », au lieu de « je te demanderais bien un massage »
Sa tête ^^

   – Ce soir, je lisais une histoire à voix haute, et au lieu de dire : « venez fêter… », j’ai dit : « venez fouetter »… il est temps que j’aille voir « 50 nuances », on dirait que ça me travaille 😉 (8 février 2015)

   – Mon chéri, curieux, jette un coup d’œil sur mon écran, je viens de lancer une recherche Google
– Tu cherches quoi ?
– Des BD SF
– Comment ? Du BDSM ?
– Non, des bandes dessinées de science-fiction…
Je l’ai contaminé avec mes écrits et lectures érotiques 😉
(août 16)

   – A un ami, en parlant d’un autre qui vient d’arriver à notre soirée « il est bien enterré » au lieu de « il est bien entouré ». ça casse… (fev 17)

   – Dans le TGV, en partance pour le WE : devant les toilettes, lire à voix haute « WE défectueux », au lieu de « WC défectueux » (avril 17)

   – Vouloir citer Oscar Wilde dans un message à un ami, histoire de jouer les littéraires… pas de chance, écrire Oscar Wyylde, et dévoiler sa véritable nature (Janvier 18)

   – Dans le cahier de liaison où la maîtresse donne ses consignes (Mai 2019)
« Chers parents, nous allons à la maison de retraite le lundi 20 mai. C’est aussi le jour pour les familles de la classe d’apporter des gâteux. »

   – A un ami, au téléphone (Novembre 19):
Moi : On se boit vendredi ?
Lui : ….
Moi : Heu… je voulais dire , on se voit vendredi ?!

   A un centre d’appels, après m’être fait balader entre deux numéros (Décembre 19)
– On m’a dit que c’était ce numéro qui me gênait ! Heu, me gérait…

   Devant la télévision, lors de la présentation de la réforme des retraite (Décembre 19) :
– Edouard Philippe va partir… heu, parler !

   Dur le cumul des fonctions ! Quand l’auteure érotique et la maîtresse d’école se mélangent les pinceaux (Mai 2020)
– Moi : bon, vu notre retard cette semaine, tout à l’heure on va revoir les verges… heu, verbes ! À l’imparfait….
C’ est passé inaperçu, dans un concert de protestations courroucées : « c’est le week-end ! »
Enfin un repos bien mérité ! On s’affale sur le canapé et on lance Netflix. Je m’étends de tout mon long et pose mes jambes nues sur ses cuisses, afin d’être massée pendant le film. Je m’enquiers de son bien-être, quand même, c’était un peu cavalier de lui imposer mes jambes d’entrée de jeu !
— ça va ? Je ne baise pas trop…heu… je ne pèse pas trop lourd ?
— Lui, taquin : c’est un message subliminal ? Tu essaies de me dire quelque chose
— Moi, dans mes petits souliers : non, non, j’écris toujours des histoires érotiques, alors, à force, ma langue fourche ! (19 Mai 2020)
Moi, devant les cartes de France en vert et orange :
– Top, l’épidémit ralentit ! Vivement le vagin… heu, vaccin !! (29 mai 2020)
— Si les bars proposaient une barquette de fric… heu, de frites, genre à 5 euros, ils pourraient ouvrir, tu crois ? (5 oct 2020)
— Et d’un coup de braguette magique… heu, baguette magique ! (5 oct 2020)
– ça fessait longtemps, au lieu de « ça faisait longtemps » (moi, novembre 2020)
– jetant un coup d’œil au seau à glace où marine la bouteille de champagne : « oh, les garçons ont tous fondu… heu, les glaçons ! »(6 février 2021)

– plus tard, on me tend une boîte de chocolats, et j’annonce : « je vais manger les allemandes… heu, les amandes aux chocolat 😋 » (6 février 2021)

  – quand j’allais au bourreau, heu, au bureau…. (4 mars 2021)
  – La blogueuse sexo, à propos d’un quidam politique quelconque : lui alors, il devrait se faire kamasutra… heu, hara-kiri (22 mars 21)
  – Le soumis : j’aime bien faire des tours de ménage… de manège ! (22 mars 21)
  – Tu me feras une démon… heu une démo quand je viendrai ? (moi à un ami par mail, le 24 mars 21)
  – Avant de rendre les âmes… au lieu des armes (moi, en écrivant un texte, le 24 mars 21)
  – Donjon au lieu de Dijon (moi, avril 2021) et à plusieurs reprises

– moi : pour gérer son addiction au portable, il y a une appli : family kinks je crois…
– lui : family link tu veux dire ?
– moi : heu, oui, c’est ça

– Cinglé au lieu de sanglé (P, avril 2021)

  – Hiverner, au lieu de libertiner (mai 2021)
  – « Démissionner » au lieu de « des missions » (mai 2021)
   Souvenir de Noël (30 décembre 2021)
– Moi : oh tu as eu un DVD, c’est quoi ?
– L’enfant : « Le BGG »…
– Moi, m’intéressant : le beau gosse ?
– L’enfant : non, le bon gros géant
  – « Je t’accompagnerai dans l’urinoir », au lieu de l’isoloir (mars 2022, un père à son fils qui va voter pour la première fois)
  – « Bonjouir » (4 avril 2022) : moi démarrant un mail
  – En pleine préparation des valises, je lance à la cantonade : »Et ce sac Hello Kiki, on le prend aussi ? … Heu, Hello Kinky… Hello Kitty !! « – Je vais y arriver 😅 Heureusement tout le monde s’affaire et s’affole, ça passe inaperçu ^^ (30 août 2022)

   – « Je crois que je suis trop sur les zéros, heu réseaux sociaux » (moi, 20 mars 2023)
   – « Compliments » au lieu de compléments (mai 2023)
   – « La croix, c’est le symbole de l’espérance pour les crétins… heu, chrétiens » (l’homme, novembre 2023)
   – « J’ai envie de tester le charivari… heu, le shibari !!  » (Entendu en soirée)
   – Moi, sortant de la messe de Noë! « Les chiants se traînaient un peu… heu, les chants ! » (25 décembre 2023)
   – Moi, évoquant une rivière de mon enfance : …. mais ensuite, ils ont aménagé les vierges… heu les verges… les berges !! (30 janvier 2024)

   – Vu sur la carte d’un restaurant : « Souris d’agneau baisée dans son jus » – à la place de braisée j’imagine (25 février 2024)

    Conclusion : tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant d’embrasser, heu, bavarder…

Photo : Bridget Jones

2 commentaires

  1. Stephie a écrit :

    Ou dans celle de son interlocuteur, non ?

  2. Clarissa a écrit :

    C’est tentant aussi parfois !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *