Jouer avec les mots

02e795c74de64f278506d483ec16c283   Quand on aime lire et écrire, on aime les mots, pour leurs connotations et évocations souvent puissantes, leurs sonorités, leurs côté vintage, décalé, jeune, provincial, mystérieux, branché, vieillot, dépassé, populaire, aristocratique… je me souviens que Marcel Pagnol les collectionnait dans La gloire de mon père, pour leur musique surtout, et je regrette de ne pas l’avoir imité… mais il n’est jamais trop tard ! Et récemment, quelqu’un m’en a donné envie…
    Un certain président de la république, que je ne nommerai pas, je me suis assez pris de tomates comme ça sur Facebook, a remis à l’honneur des expressions désuètes, des mots amusants, je les ai notés, je m’en suis remémoré d’autres, j’en ai cherché et retrouvé…
    Petite liste non exhaustive, pour mémoire et usages éventuels (et même une liste de listes, le kiff absolu pour ceux qui aiment les listes 😉 ) :
     Les mots rigolos, peu usités, désuets, ou tout simplement jolis : galimatias, crasse (dans le sens « ignorance crasse » ), larcin, gourgandine, myriade, moult, riquiqui, tantinet, chouïa, enguirlander, mécréant, phallocrate, cocotte, flirter, la marmaille, ripailler, charivari, charabia, saugrenu, roudoudou, chichis, mijaurée, ritournelle, serpentin, balancelle, opiniâtre, rabibocher, bourlinguer, élucubrations, régalade, turpitudes, vicissitudes…
    Les mots et expressions en « ette », cute : ne pas valoir tripette, belle lurette, saperlipopette, conter fleurette, mazette, se casser la margoulette, se casser la nénette, pesant de cacahouètes, rouflaquettes, chouette, escarpolette, sornettes, plein les mirettes, prendre la poudre d’escampette, foufounette, miroir aux alouettes, galipettes…
    Les jurons : sapristi, nom d’une pipe, sacrebleu, bigre, diantre, par la malepeste, morbleu, fichtre, diable…
   Les noms d’oiseaux : bougre d’âne, espèce de zouave, loustic, fripon, cuistre, malotrus…
    Les expressions : tirer le diable par la queue, in petto, poudre de perlimpinpin, pudeur de gazelle, c’est le pompon, saut de cabri, potron-minet, à tire larigot, motus et bouche cousue, prendre le taureau par les cornes, deux sous de jugeote, filer un mauvais coton, se faire du mouron, peu me chaut, courir le guilledou, coureur de jupons, minute papillon, et que ça saute, tu m’escagasses, frais comme un gardon, au poil, tête de linotte, comme larrons en foire, à tire d’aile…
  Vous m’envoyez les vôtres aussi ?

  Un peu hors sujet, mais tant que je suis lancée dans les listes :
  Quelques mots « chargés », en érotisme, imaginaire, rêve… pour moi, pour toute autre personne ce sera différent… : princesse (et ouais, on ne se refait pas), champagne, bal, masque, dentelle, bougie, bagatelle, feu, eau, musique, parfum, donjon, fouet, liens, cravache, lettre, carrosse, plage, danse, espace, univers, perle, ruban, chaleur, jardin, forêt, neige, conte, chant, lagon, pâquerettes, berceau, macarons, citron, St Tropez, Tahiti, et j’en passe
  Quelques objets « chargés » en évocations, éveil de désir ou d’émotions… : cravate, boutons de manchettes, lunettes, lunettes de soleil, voiture, coupe de champagne, livre, bague, robe, carnet, stylo, trousse, miroir, lettre, piano, moto, gants, éventail, épée, armure, guirlande, sapin de Noël, poupée, lustre, bougeoir, chapeau, cheminée, château, certaines culottes (non, non ;-))Et tous les cadeaux des hommes qui nous ont aimées, leurs bijoux, leurs livres, leurs fleurs fanées…
  Les mots qui nous envoient direct au 7e ciel : je t’aime, je te veux, tu es belle, I love you, embrasse-moi, déshabille-toi, je vais te prendre, tu me rends dingue, je vais te défoncer, je vais te lécher, je vais te retourner, je vais te prendre par derrière, je veux prendre tes fesses, ma fée, ma princesse, ma chérie, mon amour, j’aime ta peau, j’aime ton parfum, j’aime ta douceur, tu me fais craquer, tu me fais bander, tu me fais jouir, grimpe-moi dessus, suce-moi, embrasse-moi, viens, je viens, j’arrive, je suis arrivé, je t’emmène, pour toujours, veux-tu m’épouser (non, je rigole ;-))… 
  Les prénoms « chargés » en souvenirs, émotions, ressentis : les prénoms de nos ex, de nos soupirants, de nos amants, de nos maris, des personnes que nous admirons, que nous avons aimé en secret, au grand jour, en vain, pour rien, qui nous ont fait plaisir, jouir, rire, souffrir, pleurer… Bon, là je ne mets aucun exemple, à chacun de se faire sa liste ! Finalement, je vais quand même citer un prénom que j’aime : Alexandre, un prénom qui n’est lié à aucun souvenir personnel, pour l’instant ;-).

   Illustration : le capitaine Haddock

3 commentaires

  1. P_apanoel a écrit :

    Sur la charge érotique des mots, je me rappelle d’un bel échange entre Denis Podalydès et jeanne balibar au sujet des images qui le tetanisent en raison de leur charge érotique (dans « dieu seul me voit »).
    Elle suggère « sexe », « sein », il réagit « non, pas du tout ! ». Et il ajoute, pensif, « non, plutôt un mot comme ‘bouche’… ».

  2. Clarissa a écrit :

    Oui ! « Bouche ».. bien plus fort ! J’aime « peau » aussi… Les mots qui tournent autour de la sensualité, sans l’aborder de front, sont finalement plus intenses que les mots directement sexuels…

  3. Clarissa a écrit :

    Je recopie ici les mots que m’ont soufflés mes amis Facebook : Lili : vieilles badernes, billevesées, libations, libidineux, canailles
    Pape ANoel : crétins des Alpes ! cher au capitaine haddock ?
    Mike : froufrous, les flonflons, les colifichets, fanfreluches et falbalas, les péronnelles, les coquecigrues, les pimbêches et les mijaurées.
    Edouard : fesse d’huitre » lu dans une bd de reiser , sinon j’utilise toujours les baltringues , espèce de petite fiente, race de mort, sac a foutre, coprophage, suce boules, bouffe la rouille, pisse vinaigre, truffe, tarlouze, branquignole,chien de la casse , tête de noeud , jobards , t’as craqué , fête du slip , ca déchire ou ca claque du string , narvalo … et pour les expressions érotiques imagées le fameux cassage de pattes arrières , l’abricot , le bouton du bonheur , la jupe a ras la joie de vivre , faire la bête a 2 dos , friandise , turlute , chibre , zboube , foufoune , petons (pieds) , roubignoles , lichette ,le polichinelle dans le tiroir , frimousse , fripouille ,dévergondée ,pimprenelle , grue, ma caille, mon ptit poulet, ma couille, s’en battre les rouleaux, se fouler la chatte, s’en battre les ovaires, ça roule ma poule, – t’es au taquet, avec la bande à badere tu vas pas non plus t’embrigader à faire de la remontrance avec la jaquetance … moarf !
    Sacha Bel ami : Bas bâtard, Bourse-molle, Cornu, Gargouille, Drôle, Conchiure, Butor, Poltron, Fot-au-cul, Chiure (ajouter « de troll » en univers med-fan), Raclure de bidet, Résidu de fausse couche, Garçonnière, Puterelle, Échassiere, Malbête, Malpeste , Malmaisnie, Truie invalide, Bredigne, Mordieu, Foutredieu, Compissé, Conchié, Châtré, Foutriquet, Vindieu, Tudieu, Paltoquet, Mortecouille, Orchidoclaste, Poisse , Foutre, Fichtre, Diantre, Morbleu, Palsambleu, Guigne,Cornegidouille Vertudieu, Par ma barbe, Coupe jarret, A couille rabattue, Nom d’une pipe, sapristi / sacristie, Charretier, Parbleu, Ventre saint gris, Bigre, Bougre / bougresse, Pardieu, Turlupin, Polisson, Fat, Peste, Casse couilles, Pousse mégots, Foutrecul, Teigne, Peigne cul, Face de gland / gland / glandu, Chiasseux, Sarcopitheque, Face de cul de babouin, Macaque (mais gare aux usages racistes faits depuis)
    – Qu’est ce ça peut ti t’foutre hé vieille rosse, tu veux qu’j’alle chercher les cognes ou j’t’arrange ça à l’ancienne à la mano ?
    Julie Derussy : enguirlandée, sapajous et marmousets Marquis de la Guénoise : Métastase ! Fils de foutre déshydraté ! Pustule de lépreux ! Fiente de phacochère ! Jus de poubelle ! Couille sèche ! Anus de ptérodactyle ! Macaque hirsute ! Tête de glande anale ! Poudre de merde !
    Yann : cornichons….
    Autres sources : Tintin, Achille Talon, Georges Brassens, Michel Audiart, le dictionnaire des mots du sexe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *