Immorales, ed. La Musardine

Recueil-Immorales3 (1)

   Immorales, recueil de nouvelles BDSM sort aujourd’hui à la Musardine !

   Je suis à la fois juge et partie, car j’ai la joie d’y signer une nouvelle, au côté d’illustres consœurs, et de chroniquer le recueil :

    Mon histoire tourne autour d’une pratique BDSM non douloureuse, mais néanmoins subtilement cruelle et pénible, peut-être même pire qu’un coup de fouet : la frustration ! Le désir est à son comble, le plaisir monte, atteint des sommets, la jouissance est là, toute proche, mais se refuse à vous… ou vous est refusée.

   J’ai dévoré toutes les histoires, et le syndrome de l’imposteure menace, tant je les ai aimées, même si j’ai mes favorites !

   Anima canina d’Alda Mantisse, écrit d’une plume alerte, espiègle, raconte une séance gourmande et bien vicieuse ! Une nouvelle avec une chute qui m’a surprise, un vrai régal ! Et qui m’a donné envie de croquer du chocolat… et d’avoir un soumis à me mettre sous la dent ^^
   Lucien, tiens-toi droit ! de Gala fur m’a bien troublée, un cavalier croise un étrange attelage : un soumis tirant un sulky, sorte de chariot où trône sa maîtresse. Le cavalier s’arrête, fasciné par cette rencontre… Une nouvelle avec une chute bien transgressive, je n’en dirai pas plus !
   Dans Funambule, Chloé Saffy campe une héroïne portée à ébullition par un homme qui la fait languir, elle est prête à tout pour réveiller son instinct de domination.
   J’ai savouré Puissance trois d’Emmanuelle Roué, ce dîner entre amis réunissant Enora, son copain, qui est aussi son maître, et deux amis. Son maître a organisé une « punition » : la voilà habillée sexy, offerte à tous, humiliée affectueusement… et plus encore !
   Carte de fidélité de Flore Cherry raconte une négociation entre un client aux abois et une directrice à poigne qui dicte ses conditions. Mêler relations professionnelles et BDSM, une idée joyeuse, dangereuse et irrésistible…
   J’ai beaucoup aimé aussi la magnifique séance de shibari décrite par Camille Sorel, et la séance BDSM romantique et délicate de Rose Brunel, avec des tiges de roses… j’avais plein de belles images dans la tête !
   L’ambiance tapageuse, rieuse de Bon anniversaire chéri m’a enthousiasmée ! Un festival de jeux menés à tambour battant, et un régal à lire… J’aimerais bien être invitée à une telle fête !
   Aurélie Stefani invente une histoire de vengeance dans 12 cunnis l’année, car elle n’en peut plus de vivre avec un macho qui ne fait rien, alors qu’elle ne compte pas son temps ni ses corvées. En fait, si, elle compte. Tout ! C’est plus fort qu’elle… Une nouvelle pleine d’humour.  
   Emma Cavalier m’a enchantée avec sa nouvelle, presque un conte de fées. Une histoire au goût de merveilleux, avec une jeune fille sauvage et libre et un prince charmant qui cache bien son jeu. (J’aimerais vous en dire plus, mais ce serait vous gâcher le plaisir ^^ )
   Enfin, je me suis délectée de l’histoire d’Octavie Delvaux : une soumise se rend à une séance BDSM très codifiée… et j’ai failli tomber à la renverse tant j’étais surprise !  

   Ce recueil de nouvelle m’a beaucoup plu, j’’ai passé un excellent moment ! D’ailleurs, j’aurais bien continué sur ma lancée Diversité des styles et des situations, des personnages truculents, gourmands, sadiques, aimants… et de nombreuses surprises à la clef.

   Petite précision : « Histoires BDSM au féminin », car elles sont toutes signées par des autrices. Nos personnages sont aussi bien des soumis que des soumises, des dominants ou des maîtresses…

    Résumé de l’éditeur
   Immorales
   (adj.) définition :
   Contraires à la morale, aux bonnes mœurs.

   Deux cents ans après Sade, le BDSM continue de fasciner et de parcourir la littérature érotique – de la plus consensuelle à la plus explicite : ainsi, le succès de 50 nuances de Grey a-t-il témoigné du pouvoir d’attraction de ces pratiques sur nos sociétés. Tout en gardant sa force transgressive, le genre a su se renouveler en se féminisant, et en abandonnant derrière lui les clichés poussiéreux.
   Rassemblées dans ce recueil, sous la direction d’Octavie Delvaux, treize autrices le prouvent en apportant leur vision des rapports BDSM, moderne et frondeuse. À travers des scénarios mettant en scène aussi bien des personnages de soumises que de dominatrices, une pluralité de voix s’exprime, réunies par la littérature.

   Lucien, tiens-toi droit ! de Gala Fur • Funambule de Chloé Saffy • Frustration de Clarissa Rivière • Anima canina d’Alda Mantisse • Puissance trois d’Emmanuelle Roué • Carte de fidélité de Flore Cherry • Shibari de Camille Sorel • 12 cunnis l’année d’Aurélie Stefani • La Caissière de Rose Brunel • Bon anniversaire, chéri de Léa Celle qui aimait • Madame Propre de Claire Von Corda • Ne va pas dans les bois d’Emma Cavalier • Numéro 70 d’Octavie Delvaux

   Pour le commander
   La Musardine
   Amazon et autres librairies en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos de l’auteur

Blogueuse