Fête des mères

Avec le manque de sommeil, les émotions à fleur de peau : verser une larme devant le festin préparé à mon intention, les fleurs et le collier de perles fait avec amour par de jeunes mains impatientes pour moi, la mère indigne qui ne pense qu’à faire la fête et rentre défaite aux petites lueurs de l’aube.
Je maudis ma sensibilité qui gâche ce moment de joie familiale, car tout le monde s’alarme et s’inquiète : ça ne va pas ? que se passe-t-il ?
Mais rien !! C’est juste trop de love ! Fichue sensibilité qui me donne les larmes aux yeux au mauvais moment ! Je déteste être sensible, je voudrais me blinder, porter une armure d’acier cadenassée à double tour, avoir des réactions normales, attendues en ce jour : de grands sourires et des remerciements !
Bonne fête à toutes les mamans, et une pensée particulière pour celles qui pleurent devant des enfants décontenancés, se demandant ce qu’ils ont fait de mal avec leur collier de nouilles ou leur dessin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos de l’auteur

Blogueuse