De Watteau à Fragonard, les fêtes galantes

L'exposition _ _De Watteau à Fragonard, les fêtes galantes_ 2    Le musée Jacquemart André nous invite à une délicieuse promenade, pleine de félicité et de douceur de vivre :  jeux innocents, danses, festivités en tous genres, le tout dans une nature flamboyante s’épanouissant dans un éternel printemps.
   Légereté, insouciance, libertinage galant sont au programme : bergères ou marquises alanguies et presque séduites, gentilshommes contant fleurette ou se permettant de tendres enlacements…
boucher_ecole_de_lamour_-_retouche_cl_0

lancret-la_camargoretouche
boucher_les_charmes_de_la_vie_champetre_-_retouche_cl_0
lancret_les_plaisirs_du_bain_-_retouche_lc_0

    

    Tout sur l’exposition, qui dure encore une petite semaine, en cliquant ici

3 commentaires

  1. LeDormeurDuVol a écrit :

    Fragonard et son verrou…. Quel chef-d’oeuvre entre viol pour les uns et libertinage pour les autres.
    (A noter que beaucoup confondent Jean-Honoré et Honoré, son cousin, qui lui était moins dans la légèreté et l’insouciance avec ses écorchés de l’école vétérinaire.)

  2. Clarissa a écrit :

    oui, certains voient un viol, moi je devine plutôt une étreinte passionnée entre amants ne voulant pas être surpris…. Les écorchés vifs du cousin sont tout simplement abominables ! et tellement impressionnants ….

  3. juju051 a écrit :

    Ah! comme je préfère ces artiste à Picasso ( ou autres du même genre), au moins, il y a de l’expression, un jeu de couleurs, la lumière…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *