Coups tordus, extrait

Coups tordus extrait

   Un petit extrait de notre recueil Coups tordus, co-écrit avec Julie-Anne de Sée, paru aux Editions Elixyria.
    Cet extrait est issu de la nouvelle Rendez-vous galant. Ils se sont rencontrés lors d’une soirée, ils se revoient pour un premier déjeuner ensemble. Un déjeuner qui se voulait romantique, mais chassez le naturel, il revient au galop 😉

***


   Leur déjeuner se prolonge, ils sont presque les derniers à s’attarder dans l’immense salle. Ils se sont rapprochés et chuchotent, la tournure de leur conversation les incite à plus de discrétion. Ils évoquent leurs amours de jeunesse, leurs aventures, avant d’aborder leurs fantasmes. Coralie observe un silence prudent, tandis que Stéphane, les yeux brillants, lui confie l’un de ses préférés :
   — Je rêve d’une étreinte dans les toilettes d’un café…
   Coralie se retient de rire. Par quel tour de magie est-on passé de la littérature du 18e à l’idée de baiser dans des toilettes ? Surtout quand on connaît la propreté douteuse des toilettes des cafés parisiens ! Elle promène son regard autour d’elle. C’est vrai qu’ils ne se trouvent pas dans n’importe quel café ; elle ne voit que de grands miroirs, des tableaux anciens, et cette très belle verrière Art déco, loin au-dessus de leur tête. Ici, peut-être, ce serait envisageable… Une petite crispation naît entre ses jambes. Coralie les croise et s’agite, agacée par le feu qui se répand dans son corps. Elle se colle à son voisin en riant, serre son bras pour le taquiner, soulager un peu toute cette tension. Il l’enlace et la retient contre lui. Ils se regardent, quelques secondes de trop, avant que Coralie ne se reprenne.
   — Je reviens, je vais me rafraîchir.

   La jeune femme romantique éprise d’art a disparu, remplacée par une diablesse très excitée. Coralie a envie de le prendre au mot, de voir si Monsieur Culture générale saura être à la hauteur de ses discours. L’érudition, l’intelligence ont toujours réveillé son désir, et il lui a tendu une perche avec ses provocations. Il ne se doute pas de la tempête qu’il a provoquée !

   Pour se procurer le livre :
   Les Editions Elixyria

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *