Ces dames de l’annonce

ces dames de l'annonce Hier soir, je suis allée au théâtre, assister à la pièce Ces dames de l’annonce. Connaissant certains acteurs, l’auteur, le metteur en scène, des spectateurs… j’étais sûre de passer un bon moment !
    J’ai commencé par dîner avec une partie de la troupe dans un sympathique bistrot parisien tout près du théâtre Clavel. À peine arrivée, stupeur et joie, je reconnais Baptiste Beaulieu, un auteur que j’aime beaucoup. Son blog, Alors voilà, raconte des histoires touchantes, drôles, toujours pleines d’émotions, sur les relations médecins/patients… C’est l’auteur le plus sensible et le plus adorable que je connaisse ! On aimerait lui faire des free hugs tout le temps ^^ – mais j’ai réussi à me tenir
    Quelques minutes après cette rencontre solaire, qui vois-je arriver, une connaissance de ma vie « officielle », ne sachant rien de ce blog, de mon pseudo… Argll ! Il s’installe au milieu des actrices – heureusement sur le départ pour se préparer – et j’ai tout juste le temps de donner un discret coup de coude à Julie-Anne de Sée et de lui chuchoter « il ne connaît pas Clarissa »… Mais bon, s’il vient voir cette pièce sexy, c’est qu’il est plutôt ouvert d’esprit ! Et je le considère aussitôt d’un autre œil 😉
Fichier 02-02-2017 12 05 10   
    Le théâtre est super, bien pentu comme j’aime, aucun risque d’être gênée par la tête de mon voisin de devant. Je m’installe avec entrain à côté de Manuel Ruiz, avec qui nous échangeons des potins d’auteurs.
     Le texte de Philippe Lecaplain est enlevé, drôle, plein de jeux de mots, très bien écrit, parfois un brin cynique… J’avais lu le livre lors de sa parution, et cela m’a amusée de le voir prendre vie sur scène !
    Un homme a passé une petite annonce (voir photo ci-joint 😉 ) et nous raconte ses aventures. Il rencontre plusieurs femmes, toutes différentes : l’une sérieuse comme la justice, une autre précieuse et sophistiquée, certaines plus ou moins hystériques, maniant un langage châtié ou très cru… notre libertin va en voir de toutes les couleurs, car elles ont en commun leur folie, leur gourmandise, voire, leur voracité. J’ai bien ri, entre l’aristocrate, si bien mise et élégante, mais cachant bien son jeu, la jeune mannequin tourmentée, la sportive qui transforme l’étreinte en un combat, la folle de sexe qui ne voit pas l’intérêt des préliminaires…
    La pièce est menée tambour battant, avec de chouettes trouvailles dans la mise en scène : des marionnettes qui miment les ébats, des jeux de lumière… je ne veux pas vous en dire plus ! Certaines surprises nous ont fait éclater de rire et pousser des cris horrifiés ! J’ai aimé aussi le tour de magie (on peut savoir  le truc ?) ; par contre, déception, le préservatif offert à l’entrée n’a finalement pas servi, malgré les promesses du début 😉Fichier 02-02-2017 12 04 45
    Les acteurs m’ont impressionnée par leur énergie, leur enthousiasme, leur présence sur scène. J’ai aimé aussi l’académicienne, à qui Anne Bert  prête sa voix, elle nous déclinait des mots de sa voix gourmande, joueuse, et pleine d’allusions sensuelles !

   

    Un grand merci pour votre invitation mesdames de l’annonce ! – merci aux messieurs aussi 😉 – J’ai vraiment passé un super moment !  ça donnerait presque envie de poster une annonce quelques part, et de voir ce qu’il se passe…
   Les représentations se terminent ce soir, mais devraient reprendre début mars.

    La page Facebook de Ces dames de l’annonce

4 commentaires

  1. Clarissa a écrit :

    C’est toi qui répondra j’espère !

    1. Clarissa Rivière a écrit :

      Oh merci pour ce retour ! Je suis ravie que la pièce vous ait plu aussi ! – et c’est sympa de savoir que toutes les bêtises que j’écris ici puissent être utiles parfois –

  2. lotus20 a écrit :

    J’ai assisté aussi au spectacle hier soir, grâce à l’annonce ici d’ailleurs. Je suis entièrement d’accord avec la critique. Je me suis vraiment amusé ! Bravo !

  3. juju051 a écrit :

    Chiche, une annonce!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *