Aux fourneaux !

392513_365676590215626_1716242670_n
              Les signes s’accumulent autour de moi, les nuages s’amoncèlent au dessus de ma tête, des forces obscures se liguent… pour que je me mette à la cuisine…  Au secours !
               (Moi qui ai résisté depuis toujours à l’appel des casseroles, me contentant d’alterner toutes les combinaisons possibles des pâtes / riz /purée /jambon /saucisses… J’assume ! et remercie les cantines d’assurer des repas bio, équilibrés et variés à nos chères têtes blondes… J’ai aussi la chance d’avoir un amoureux infatigable qui me régale de ses curry épicés et de salades exotiques à base de graines plus ou moins germées, même si ses innovations ne rencontrent que peu de succès auprès de la jeune classe …)
              Donc, jugez plutôt !

              – J’ai participé récemment à deux soirées organisées par la Librairie de la Musardine, et, à chaque fois, j’en suis revenue avec des livres de cuisine !
(J’en profite d’ailleurs pour remercier au passage Les éditions la Musardine et Servane Vergy de m’avoir gâtée !)
           – J’ai répondu malgré moi à un appel à textes pour un futur livre de cuisine alliant recettes et nouvelles (sans grand espoir, car un ami cuisinier m’a dit que je réussirai seulement à me griller les sourcils et les cheveux avec mon idée de flambage…)

           Je pense avoir identifié le responsable… car tout a commencé avec « Sex and the kitchen » ! Ce livre facétieux m’a sûrement jeté un sort me poussant inexorablement vers la cuisine et l’épluchage de patates…
          Ou peut-être son auteur, la délicieuse Octavie Delvaux, possède-t-elle des talents de sorcière ? 
          Je suis d’ailleurs en train de dévorer son livre, alliant à merveille scènes torrides, suspense et irresistibles dialogues, délaissant pour l’instant les livres de recettes…
 
           Mais au lieu d’éveiller une vocation de cordon bleu, « Sex and the kitchen » révèlerait plutôt une vocation de dominatrice… Ah ! Disposer d’un soumis comme l’héroïne, voilà qui me fait rêver…  Je m’imagine déjà, faisant claquer mon fouet et apostrophant un homme à mes pieds : « Tu vas commencer par me faire un massage, et puis au boulot feignant ! Tu me mitonneras un pain d’épices au gingembre, le livre est ouvert à la bonne page, tu n’as qu’à suivre la recette ! »

           (Si personnes intéressées, m’envoyer une candidature en message privé, merci  ! 😉

« Un bâton de réglisse, se glisse, en votre bonbonnière sucrée… » (Le Dormeur du Vol)

photo
(Très belle cuisine années 30 du Musée Camondo)

Copyright_comlogo1

7 commentaires

  1. juju051 a écrit :

    Nu sous un tablier!!! oups, j’ai fait ça une fois avec un couple d’amis mais je n’étais pas soumis, le tablier servait juste à ce que je ne me brule pas…….les doigts

  2. Clarissa a écrit :

    Je partage votre vision et votre fantasme ! On pourrait unir nos forces pour dénicher la perle rare ? Au plaisir d’en discuter autour d’une bonne assiette de pâte

  3. Lise Félini a écrit :

    Clarissa, ceci n’est pas une candidature. Il me semble que votre recherche s’oriente plutôt vers la gente masculine et, très sincèrement, j’aurais bien du mal, même sous la menace d’un fouet, à vous concocter autre chose qu’une bonne plâtrée de pâtes !…En revanche, je dois avouer que l’idée d’un soumis culinaire m’inspire beaucoup moi aussi…Je le verrais bien nu, sous un joli tablier blanc bordé de dentelles ajourées cachant sa virilité que je ne saurais voir mais révélant ses fesses appétissantes…Une image éculée, certes, mais toujours aussi efficace !…Un docile commis de cuisine prêt à satisfaire toutes mes extravagances gustatives…Miam !

  4. Erik Torrent a écrit :

    En ce qui me concerne, comme tu l’as bien compris, il s’agissait surtout d’une candidature pour goûter ta cuisine, aussi dangereux soit-il !

  5. Clarissa a écrit :

    Merci pour vos candidatures chers amis , mais votre profil ne correspond pas tout à fait à mes attentes Je vous recontacterai !

  6. juju051 a écrit :

    moi je veux bien vous apprendre à cuisiner mais…je peux être autoritaire!!! pas de fouet une spatule en bois fera l’affaire

  7. Erik Torrent a écrit :

    Je suis volontaire pour tester tes inventions culinaires, ma chère amie… Et tes autres inventions aussi selon tes désirs … Mais je ne suis pas sûr que tu puisses compter sur une parfaite soumission (rires)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *