A toute volée

couverture finale

    J’ai la joie de vous présenter « A toute volée » recueil de nouvelles érotiques qui vient de paraître aux éditions L’ivre-Book. 10 auteurs se sont auto-flagellés et fouettés mutuellement pour vous offrir des histoires sur un thème qui évoque peut-être pour vous l’enfance et la punition, mais qui est aussi source d’inépuisables délices – et supplices- entre adultes. La fessée !!
    La fessée est explorée dans tous les registres. La perversion, le désir, ou encore l’humour … Un humour un brin grinçant chez Érik Torrent dans « La correction », espiègle chez Ondine d’Onatie avec « Coup de Soleil ». Claire de la Chatlys, dans « Le dîner » explore son péché mignon,  la gourmandise, et nous fait vivre un dîner animé et pimenté.
    Ysalis K.S. propose avec « Duo » une histoire délicate, ciselée comme un bijou, portée par deux voix féminines, aussi émouvantes l’une que l’autre.
    Dans « Tout vient à point à qui sait attendre », Octavie Delvaux nous raconte une troublante rencontre entre une maîtresse et une jeune soumise docile et motivée. Elle nous compte à merveille les émois de la maîtresse devant l’abandon de sa victime.
    Miss Kat et moi-même avons choisi le milieu professionnel et un même objet pour nos fantasmes : un grand directeur. Mon histoire est la plus sombre de toutes (tout le monde n’est pas consentant 😉 tandis que chez Miss Kat la fessée se fait joyeuse.
    Avec « Les rêves de la guitare », Julie Derussy signe une nouvelle onirique, au son du flamenco, elle nous fait vivre les fantasmes torrides d’un guitariste timide et silencieux.
    Jean-Baptiste Messier a écrit deux nouvelles complémentaires, en miroir l’une de l’autre, « Confesse » et « La policière », teintées d’une touche d’exotisme, écrites toutes les deux d’une plume vraiment très excitante.
    Dans « L’auto-stoppeuse » d’ Aline Tosca, nous nous retrouvons dans la peau d’un tout jeune homme. Aline Tosca nous fait partager les pensées intimes du jeune garçon, la fulgurance du désir adolescent, avec une plume vive et intense comme son héros. Miss Kat aussi reprend le thème de la jeunesse dans « La portière » avec une héroïne toute jeune, dont nous suivons avec attendrissement les états d’âme et les émois.

    La très belle couverture est réalisée par Denis Verlaine. J’ai tout de suite adoré cette jeune fille dénudée. Elle se cambre, dans l’attente de sa punition, et reste ravissante, séduisante, classe, malgré sa culotte en dentelle qui a glissé. J’aime nos noms épousant la courbure de la chute de ses reins et sur le point de caresser ses fesses. La blondeur de la jeune fille explose sur la couverture noire. Denis Verlaine a réalisé un petit chef-d’œuvre comme il en a le secret. (j’avoue quand même que l’on a eu du mal à choisir entre ses différentes propositions que j’espère vous montrer un jour s’il en est d’accord !)
    J’en profite pour remercier vivement Lilian Ronchaud, responsable des éditions L’ivre-Book. Il a aimé notre recueil et nous a accueilli à bras ouverts ! Il a supporté sans ciller nos remarques et corrections incessantes, et ce jusqu’à la dernière minute, pour vous offrir le livre le plus parfait possible, et a su gérer sereinement la complexité d’un collectif d’auteurs aux caractères bien trempés !

   Pour en savoir plus sur ce recueil et le commander sur le site de L’ivre-Book, au prix d’un café (parisien ;-), cliquer ici
   Egalement disponible sur Amazon en cliquant
  
   Quelques retours de lecture
   Sur le site de Anne Bert, écrivaine et critique littéraire, à lire ici
   Sur le site livrogne.com, par Noann Lyne, auteur, à lire
  
    Au sommaire d’ « A toute volée » :

Le communiqué de presse d’A toute volée : Communiqu__de_presse_A_toute_vol_e

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *